Excuses de l'opérateur

Orange: la panne persiste sur le réseau mobile

Un problème d'interconnexion chez l'opérateur historique a provoqué de longues heures de dysfonctionnements chez les opérateurs téléphoniques lundi. - © ERIC PIERMONT / AFP

Un problème d’interconnexion entre le réseau d’Orange et ceux des autres opérateurs (Free, Bouygues et SFR) serait à l’origine de la double panne des appels de lundi. La panne persiste ce mardi pour certains usagers d'Orange.

Des centaines de milliers d'usagers des opérateurs téléphoniques français ont subi lundi 14 d'importants problèmes sur leur mobile et leur fixe. En cause, une importante panne qui a contaminé ses concurrents. Et le problème persiste encore ce mardi 15 pour les utilisateurs de la marque à l'agrume.

"Un incident technique impacte les communications fixes et mobiles entre Orange et les opérateurs tiers. L’accès internet n'est pas concerné. Les équipes techniques sont pleinement mobilisées pour rétablir au plus vite le service. Orange s’excuse pour la gêne occasionnée", a fait savoir le compte Twitter de la marque ce mardi.

Un problème d’interconnexion empêche les abonnés de Bouygues Telecom, SFR et Free d’appeler des numéros Orange depuis un fixe ou un mobile. Les clients d'Orange, eux, tombent directement sur messagerie lorsqu'ils tentent d'appeler un client d'un autre opérateur.

Lire - Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom: grosse panne sur le réseau mobile 

Les opérateurs dits "secondaires", comme NRJ, La Poste Mobile, Virgin ou encore Cdiscount Mobile ne sont pas concernés par cette panne. 

"Les appels voix entre Orange et les autres opérateurs sont perturbés lundi depuis le début de la matinée à la suite d'un problème technique qui n'a pas encore pu être déterminé", a indiqué un porte-parole de l'opérateur historique auprès de 01Net. Et d'ajouter: "Cet incident touche plusieurs milliers d'abonnés, de manière aléatoire".

Ironie du sort, Orange diffuse actuellement sur Twitter une campagne de communication #SansMonTelephone qui joue la carte de l'humour et se demande comment ses usagers réagiraient si il n'avaient plus de téléphone. Quand ça ne veut pas...

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr