Révolte

Bordeaux: excédés par un retard, des passagers se révoltent et bloquent un avion

Des passagers ont bloqué le décollage d'un autre avion à cause du retard du leur. - ©Dylan Agbagni/Flickr

Des passagers d'un vol Bordeaux-Palma de Majorque ont vivement protesté face au retard considérable de leur vol (29 heures tout de même) et ont bloqué un autre avion de la compagnie. Les forces de l'ordre ont dû intervenir.

Excédés, ils ont opté pour la manière forte. Des passagers d'un vol Volotea, une compagnie low-cost espagnole, ont bloqué le décollage d'un autre avion de la compagnie pour protester contre le considérable retard qu'ils subissaient. Ils ont finalement pu décoller après 29 heures d'attente… et quelques heurts, comme le rapporte Sud-Ouest.

Les faits se déroulent samedi 4, à l'aéroport de Bordeaux. L'avion à destination de Palma de Majorque doit décoller à 6h15. Mais le vol est annoncé avec un retard indéterminé suite à un problème technique. Une heure passe et les passagers sont raccompagnés de la salle d'embarquement vers le hall.

A midi, après déjà six heures de retard, les passagers apprennent que leur vol partira à 20h20, et qu'ils pourront patienter en attendant dans des chambres d'hôtel à proximité de l'aéroport. A 20h20 toujours pas d'avion et un nouveau délai annoncé: départ le lendemain matin à 8h20.

Arrivés tôt le matin, les passagers découvrent que leur avion n'est toujours pas là. Il y a pourtant bien un appareil Volotea en attente. Mais il s'agit de celui qui doit emporter les passagers du vol régulier de dimanche… le même que celui de samedi qui n'est jamais venu.

Lire aussi - Surbooking: EasyJet oblige un mineur de 15 ans à débarquer d'un avion, et le laisse seul dans l'aéroport

Face à la présence d'un seul avion pour deux files d'attente, les esprits vont s'échauffer, les passagers de samedi vont finalement bloquer le vol du dimanche. Ce seront finalement la police et les gendarmes qui devront séparer certains passagers et permettre le vol régulier de 6h15 de décoller normalement.

Les passagers de samedi finiront enfin par décoller le dimanche 5 à 11h30 après plus de 29 heures de retard et, pour les vacanciers composant la majorité des passagers, une journée de perdu. Contacté par Sud-Ouest, la compagnie espagnole a confirmé qu'un problème technique a immobilisé l'avion initial, le temps de l'inspection, et que le délai a été causé par le temps de fournir un nouvel avion disponible. Volotea assure aussi avoir respecté ses obligations en apportant l'assistance nécessaire aux passagers lésés et en prenant en charge les frais d'hébergement.

Voir aussi:

United Airlines: la compagnie offrira plus de 9.000 euros en cas de surbooking

Un passager violemment expulsé de son avion pour cause de surbooking (vidéo)


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr