Départs en vacances

Grève SNCF - les dates prévues pour juillet (calendrier)

La CGT a annoncé poursuivre la grève en juillet, l'Unsa s'est prononcée contre. - © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives

La grève à la SNCF va se poursuivre au mois de juillet. La CGT aurait proposé un nouveau calendrier aux autres syndicats, en visant les dates des premiers départs en vacances. Mais tous ne sont pas partisans d'une poursuite du mouvement.

La CGT a annoncé qu'elle poursuivrait en juillet la grève à la SNCF, au-delà donc du calendrier établi pour les mois d'avril, mai et juin. Et le syndicat compterait viser les dates des premiers grands départs en vacances.

Selon Le Monde qui cite plusieurs sources syndicales, la CGT a proposé aux autres membres de l'intersyndicale (Unsa, CFDT et Sud Rail) d'appeler à cesser le travail lundi 2, vendredi 6 et samedi 7 juillet.

La question devrait être posée ce mardi 19 à l'issue d'une réunion entre les différentes centrales. Mais elle est particulièrement épineuse. La poursuite de la grève au-delà du mois de juin alors que la loi a déjà été votée est en effet dénoncée par le gouvernement comme par la direction de la SNCF comme la marque d'un jusqu'auboutisme de syndicats qui s'opposeraient "par principe".

jours-greve-sncf-perleee-dates-calendrier-juin-2018-francesoir.png

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Si elles n'a pas officiellement tranché, la CFDT étiquetée plus "réformiste" a fait comprendre qu'elle préfèrerait éviter de franchir cette ligne. L'Unsa a annoncé ce mardi qu'elle ne continuerait pas. Mais la CGT et Sud Rail espèrent encore faire bouger le gouvernement.

Voir: SNCF - l'Unsa "ne continuera pas la grève en juillet"

A elles deux, ces centrales représentent environ la moitié des cheminots syndiqués. Force ouvrière qui en représente environ 10% agit hors de l'intersyndicale s'est également dit prêt à poursuivre le mouvement.

Même si l'unité syndicale volait en éclat, des perturbations seraient donc à attendre pour les grandes vacances. L'impact d'une grève dépend en effet du nombre de participants mais aussi de la prédominance des postes clé (les conducteurs notamment). Reste à savoir combien de temps pourraient tenir les grévistes, après trois mois de mobilisation qui n'ont que peu impacté sur le contenu de la réforme.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr