Congestion

Grève SNCF: les passagers tentent à tout prix de monter dans le train, le trafic est bloqué

Le flux de voyageurs était tel que le trafic est resté bloqué (illustration). - © LUDOVIC MARIN / AFP/Archives

Ce mardi, un incident s'est déroulé en gare de Nice-Riquier: face au nombre trop important de passagers du fait des grèves, le trafic a été bloqué. Les employés SNCF qui travaillaient ce jour-là ont été impuissant à convaincre certains voyageurs de ne pas tenter de monter dans un train.

C'est une image courante des jours de grève SNCF: des trains bondés, qui peinent parfois à repartir, le nombre de passagers voulant monter et insistant coûte que coûte étant trop important. Et mardi 29, au deuxième jour du douzième mouvement de grève des cheminots contre la réforme de la SNCF, le phénomène a pris des proportions extrêmes.

Nice-Matin rapporte en effet qu'un train TER est resté bloqué en gare de Nice-Riquier (ligne Marseille-Vintimille) pendant une heure, étant dans l'impossibilité de repartir face à la foule des passagers.

Il était 8h30 quand le train est rentré en gare. Un flux massif de voyageurs a alors afflué dès l'ouverture des portes, voulant absolument monter dans ce train, sans doute par crainte de ne pas en avoir d'autres en cette heure de forte fréquentation. 

Conséquence, "le train n'a pas pu partir, pour des raisons de sécurité et de confort minimum des passagers" a annoncé la SNCF.

Lire aussi: Italie: deux morts, une vingtaine de blessés dans la collision entre un train et un poids lourd

Petite polémique également, qui sonne comme un avant-goût de l'ouverture totale à la concurrence: un train Thello –une compagnie italienne circulant aussi sur ce tronçon du rail français– est resté bloqué pendant une heure, mais a refusé de prendre une partie des passagers pour régler plus rapidement le problème.

Les agents ont donc tenté de réguler le flux de passagers mais ceux qui avaient pu, vaille que vaille, grimper dans le train, refusaient de descendre des wagons. Une heure plus tard, l'arrivée d'un autre TER circulant à destination de Monaco a permis de désengorger la gare et amorcer le retour à la normale de la situation.


Voir la version optimisée mobile de cet article