Essoufflement ou durcissement?

Jours de grève reconductible SNCF - les prévisions pour mai 2018 (calendrier)

Certains salariés de la SNCF sont passés à la grève reconductible. Découvrez le calendrier pour mai 2018. - © / AFP

Alors que le calendrier de la grève SNCF entre ce jeudi dans sa septième phase et a tendance à s'essouffler, le risque d'un durcissement avec le recours à une grève reconductible classique plutôt que perlée se fait sentir. Certains ont déjà franchit le pas. Une douzaine de jours s'annoncent difficiles au mois de mai pour les usagers.

Alors que le calendrier de la grève SNCF a à peine écoulé la moitié de ses jours, le spectre d'une grève reconductible à l'échelle nationale, voire prolongée après le 28 juin, laisse craindre aux usagers un enlisement du conflit et des vacances perturbées.

Les syndicats ont pour l'instant opté pour la fameuse grève perlée, avec deux jours d'arrêt de travail tous les cinq jours. Cela malgré l'opposition de départ de Sud-Rail, qui préférait miser sur une grève classique et reconductible à partir du mois d'avril, mais qui s'est finalement rangé aux côtés des autres centrales "pour ne pas briser l'unité syndicale", tout en appelant régulièrement à un durcissement du mouvement.

Localement cependant, certains groupes de salariés ont déjà déjà opté pour la grève reconductible. C'est notamment le cas de la Gare du Nord à Paris où les cheminots ont voté mi-avril la grève reconductible 7 jours sur sept, suivant ainsi l'exemple de leurs collègues de la gare Saint-Lazare.

Voir: SNCF - un TGV et un Transilien sur deux, deux TER sur cinq jeudi

Alors que le mouvement semble s'essouffler depuis quelques semaines avec moins de grévistes et plus de trains, la possibilité que les "irréductibles" soient de plus en plus nombreux à choisir ce format de contestation demeure. D'autant plus que les syndicats dénoncent l'absence totale de dialogue avec le gouvernement.

En l'état actuel des choses, le mois de mai devrait donc connaître une douzaine de jours de grève, à commencer par ce jeudi 3 et vendredi 4. Elle devrait perturber les jours fériés et ponts restants. Ainsi, les retours pourraient s'avérer compliqués pour ceux qui auraient misé sur le pont du 8 mai, la grève concernant également le mardi 8 et le mercredi 9.

Lire aussi: Martinez veut des précisions sur la reprise de la dette SNCF le 7 mai à Matignon

Une situation qui pourrait impacter les départs prévu la veille au soir pour le pont de l'ascension de jeudi 10 (lui même non concerné). Ce pont sera également perturbé par la grève au moment des retours avec des appels à cesser le travail dimanche 13 et lundi 14 mai.

Seront ensuite concernés les vendredi 18, samedi 19, mercredi 23, jeudi 24, lundi 28 et mardi 29. Les jours "travaillés" peuvent également connaître des perturbations en raison des retards accumulés pendant les jours de grève, notamment concernant la maintenance des trains.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr