Ligne 14

Paris: les prochains métros vont changer de couleur (photo)

Les métros de la ligne 14 seront bleu ciel après la fin du chantier pour le prolongement de l'axe. - © PIERRE VERDY / AFP/Archives

Le conseil d'administration de l'IDFM, ex STIF, a annoncé que les futures rames de métros allaient changer de couleurs. Exit le vert jade, symbole de la RATP, les prochains trains seront bleu ciel comme le logo d'Ile-de-France Mobilités.

Les transports en commun à Paris évoluent et alors que le chantier du prolongement de la ligne 14 du métro est en cours l'IDFM, ex STIF, a annoncé que les métros allaient eux aussi un peu changer dans leur design.

Et en effet le futur prolongement de la ligne 14 qui reliera la gare Saint Lazare à la mairie de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, troquera le vert jade traditionnel de la RATP contre le bleu ciel de du logo de l'organisme Ile-de-France Mobilités.

Selon Le Parisien qui a rapporté l'information dimanche 29, c'est le moyen choisi par les différents opérateurs pour harmoniser les moyens de transport en Ile-de-France.

A voir aussi: Paris - la station de métro "Europe" va bientôt porter le nom de Simone Veil

Officiellement, cette initiative est à destination des visiteurs pour qu'ils comprennent "qu'ils se trouvent sur une réseau unique".

Officieusement, IDFM aurait milité pour le bleu ciel auprès de la RATP et la SNCF "pour rappeler qui est le financeur" de ce projet de modernisation des transports parisiens qui s'élève à plusieurs milliards d'euros.

A terme, la ligne 14 aura pour terminus la mairie de Saint-Ouen au nord et le centre d'exploitation Morangis, dans l'Essonne, au sud. Le métro desservira entre autre l'aéroport d'Orly en seulement 16 minutes depuis la station Olympiades.

Il faudra cependant attendre 2024, et les jeux Olympiques de Paris, pour que le prolongement soit mis en service.

En 2030, en plus de la ligne 14 qui aura été prolongée, quatre autres nouvelles lignes auront vu le jour dans le but, entre autre, de désenclaver certains territoires d'Ile-de-France.


Voir la version optimisée mobile de cet article