Oups…

Un chauffeur Ouibus trop pressé oublie une cliente sur l'autoroute

Une femme voyageant à bord d'un car Ouibus a été oubliée lundi sur une aire d'autoroute par un chauffeur, qui s'est ensuite très peu soucié de son sort. - © KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives

Une passagère d'un Ouibus à destination de Toulouse depuis Bordeaux a été oubliée lundi sur une aire d'autoroute. Le chauffeur, qui était visiblement pressé, a été prévenu par d'autres voyageurs mais n'a pas fait demi-tour. Il a même voulu jeter son sac à l'arrivée.

Voilà qui devrait rajouter à l'impopularité actuelle de la SNCF, alors que beaucoup de ses usagers ont dû trouver des alternatives au train pendant la grève des cheminots.

Lundi 18 au soir, une passagère d'un Ouibus (filiale autocar de la SNCF) qui assurait la liaison entre Bordeaux et Toulouse, a été oubliée sur une aire d'autoroute. Les autres voyageurs ont remarqué son absence quand le véhicule a redémarré et ont prévenu le chauffeur, qui n'a rien fait.

Pire, à l'arrivée, selon l'histoire racontée par La Dépêche du Midi, quand un passager lui a rapporté le sac de cette dame, il lui a dit qu'il pouvait le jeter, que son bus ne faisait pas office de garde scolaire et que de toute façon il était pressé.

Lire aussi: Hérault - ils oublient leur fille de 9 ans sur une aire d'autoroute

"À l’arrêt de Toulouse, avant que le bus ne parte à Barcelone, nous avons vu que le sac de la dame naufragée était resté dans le bus. Nous l’avons présenté au chauffeur qui a dit que nous pouvions le mettre à la poubelle. Bien sûr nous l’avons gardé et donné à une personne à la gare", a témoigné un certain Egan, 20 ans, qui était à bord de ce bus.

"Je pensais qu’ils comptaient les gens. Là je me suis dit que cela pouvait vraiment arriver à tout le monde", a ajouté le jeune homme.

Effectivement, une procédure de comptage est en place à la fin de chaque pause (celle-ci devait durer 15 minutes). Mais en cas d'incident de ce genre, le service clients Ouibus est actif 24h sur 24. Service clients qui s'est assuré, selon la communication de Ouibus, de l'acheminement de la voyageuse vers Toulouse, de la restitution de ses bagages et aussi du remboursement intégral de son trajet.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr