Nouvelles dates?

Grève de la SNCF: FO n'exclut plus de poursuivre le mouvement cet été

Pascal Pavageau a annoncé que FO pourrait poursuivre la grève à la SNCF pendant l'été. - © JOEL SAGET / AFP/Archives

Pascal Pavageau, secrétaire général de FO, a annoncé ce lundi matin que son syndicat pourrait poursuivre la grève des cheminots pendant les vacances d'été. Une position partagée par la CGT et SUD Rail.

La grève perlée des cheminots qui s'opposent à la réforme de la SNCF prendra-t-elle bien fin le 28 juin? Rien n'est moins sur au regard des dernières déclarations des leaders des grandes centrales syndicales. Après la CGT et SUD Rail, c'est désormais Force ouvrière qui a fait savoir qu'il n'était plus exclu de poursuivre le mouvement pendant l'été.

L'annonce a été faite ce lundi 18 par le secrétaire général de FO, Pascal Pavageau, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. "Les camarades (cheminots, NDLR) ont leur modalité d'action et je soutiens les camarades qui sont dans l'action", a-t-il expliqué, soulignant qu'il continuerait à les soutenir si ils poursuivent leur mouvement "tout l'été et à la rentrée". Le syndicaliste a d'ailleurs fait savoir qu'il demandait l'abrogation de la réforme de la SNCF.

"Les premières personnes gênées par la grève sont ceux qui la font", a souligné Pascal Pavageau, estimant par ailleurs "que personne ne fait grève par plaisir (...) personne ne donne des journées de salaires par plaisir".

Lire aussi - SNCF: la CGT cheminots va poursuivre la grève en juillet

Vendredi 15 déjà, Laurent Brun, de la CGT Cheminots, a annoncé que la grève à la SNCF allait "se poursuivre" en juillet, au-delà du calendrier de l'intersyndicale. "Nous allons poursuivre au mois de juillet", a-t-il affirmé sur franceinfo. Et d'ajouter: "Pour combien de temps? On verra. Comment? On verra. Il n'est pas question de s'arrêter au calendrier puisque le gouvernement souhaite passer en force".

Voir: Pepy juge inimaginable que la grève continue durant l'été

Une décision unilatérale du syndicat majoritaire chez les cheminots qui a été dénoncée par les autres centrales. "La CGT veut imposer le rythme à tout le monde", a critiqué Roger Dillenseger (Unsa), qualifiant cette annonce d'"inadaptée" et "irrespectueuse" pour les autres organisations.

De son côté, SUD Rail avait déjà prévenu qu'elle programmerait des jours de grèves après la fin du mouvement social perlé des cheminots, notamment les jours "où ils auront le plus d'impacts". Soit une menace claire sur les journées de grands départs en vacances.


Voir la version optimisée mobile de cet article