Une hausse de 4% est à prévoir en 2015

Reprise à la hausse de l'emploi des cadres

Si les embauches de cadres devraient repartir sur les chapeaux de roue dans les prochains mois, les jeunes et les seniors risquent d'être laissés pour compte. - ©Jaubert/Sipa

Selon la nouvelle enquête semestrielle réalisée par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) et publiée ce vendredi, le nombre d’embauches de cadres devrait augmenter de 4% cette année avec quelque 177.000 recrutements. Une bonne nouvelle qui profitera malheureusement peu aux jeunes diplômés et aux seniors.

Enfin une bonne nouvelle concernant le marché de l’emploi. D’après la dernière enquête semestrielle de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publiée ce vendredi, le nombre d’embauches de cadres devrait continuer à progresser cette année pour atteindre une augmentation de 4% avec quelque 177.000 recrutements. Cette année, "l'Insee table sur la création de 114.000 postes, dont 41.000 dans l'emploi salarié marchand", explique notamment Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec, cité par Le Figaro.

Ces chiffres s’expliquent par le retour à la croissance, qui augmenté de 0,6% au premier trimestre 2015 selon l’Insee et devrait d’ailleurs connaître une hausse de 1,2% sur l’ensemble de l’année et de 1 ,5% en 2016. Et au-delà de l’ampleur de la reprise économique, le mouvement devrait également être porté par la hausse attendue des départs à la retraite et la progression structurelle des cadres dans l’emploi en général. Progression liée à l’essor des services et à la transformation de l’industrie, note Les Echos.

Si ces bonnes nouvelles se confirment, l’emploi des cadres pourrait donc retrouver son niveau d’avant la crise et approcher la barre des 200.000 recrutements, atteinte en 2006, avant de la dépasser en 2017 où l’Apec prévoit pas moins de 214.000 recrutements. Le record de 208.000 embauches atteint en 2007 serait alors battu.

Comme c’est déjà le cas depuis quelques années, c’est l’informatique qui devrait générer le plus d’emplois avec quelques 35.000 embauches, suivi du pôle juridique-comptabilité et du conseil aux entreprises (16.500 recrutements). Le secteur banque-assurance devrait également rester porteur d’emploi avec 12.000 embauches. Au total,"deux tiers des recrutements de cadres seront concentrés sur les services", explique Pierre Lamblin, directeur du département études et recherche de l'Apec. Et, comme tous les ans, la moitié des recrutements devrait avoir lieu en Ile-de-France.

Malheureusement, ces améliorations ne devraient profiter ni aux jeunes ni aux seniors (48% des cadres au chômage): comme toujours la majorité des employeurs s'interesseront aux profils ayant entre un et dix ans d’expérience.

Selon l'Apec, un tiers seulement des jeunes diplômés étaient en CDI en 2014. Et "il y a peu de chances que ces chiffres soient révisés à la baisse", prévient Jean-Marie Marx. Avec entre 35.000 et 36.000 recrutements de jeunes diplômés prévus cette année, "il manque toujours entre 12.000 et 15.000 recrutements de jeunes diplômés pour retrouver les niveaux d'avant-crise", analyse quant à lui Pierre Lamblin.

Le constat est le même pour les seniors. En effet, fin 2014, les 11.000 entreprises interrogées par l’Apec prévoyaient de ne consacrer que 5 % des embauches à venir aux cadres ayant vingt ans d’expérience ou plus. 

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article