Jean-Yves Archer - Expert en Economie

© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les articles de Jean-Yves Archer, spécialiste d'Economie et contributeur France-Soir.
Cet expert livre ici, à la manière d'un blog, ses analyses.

L'illetrisme reste un problème de fond dans une partie de la société française, marginalisant durablement ceux qui en sont victimes, malgré un statut passé de "grande cause nationale". Il faut maintenant y rajouter "l'innumérisme" représentant une menace grave dans une société où l'accès aux services publics se dématérialise. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec France-Soir les risques.
Emmanuel Macron est depuis plus d'un an aux commandes de l'Elysée, et sur cette première partie du quinquennat, le chef de l'exécutif peut déjà se vanter de quelques succès, combinés malgré tout à des manquements. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec France-Soir cette première année élyséenne d'un président bien différent de son prédécesseur, mais qui peine malgré tout dans les enquêtes d'opinion malgré la rupture qu'il incarne.
Après un début de baisse en 2017 surfant sur la croissance élevée, le recul du chômage risque de marquer le pas avec l’essoufflement économique annoncé. D'autant que les problèmes d'emploi en France sont renforcés par des caractéristiques inhérentes au marché de l'emploi français qui résisteront aux belles promesses d'Emmanuel Macron. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "France-Soir" les vraies difficultés qui empêchent de lutter contre ce fléau.
Aucun chiffre officiel n'a été annoncé, mais le ministre des Comptes publiques a évoqué un axe de travail tablant sur 20.000 suppressions de postes à Bercy d'ici la fin du quinquennat. Les finances encaisseraient ainsi la plus grosse part des réduction de postes de fonctionnaires sous la présidence Macron. Même si la réduction de la dépense publique est un objectif louable, la faire peser sur cette administration est une stratégie perdante. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "France-Soir" l'erreur de cette approche.
Le taux neutre du prélèvement à la source a peu de succès malgré les craintes des contribuables sur la confidentialité de leur situation fiscale. L'échec du taux neutre est le signe d'une mesure qui derrière l'apparence de la simplicité révèle des effets pervers. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "France-Soir"ce qui se cache derrière ce manque d'engouement.
La présence croissante du numérique dans la transmission de données fiscales fait apparaître une nouvelle inégalité entre ceux qui ont aisément accès à ces compétences et ceux qui en sont durablement éloignés. Et le prélèvement à la source n'arrangera en rien la situation. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "France-Soir" cette source d’injustice.
Donald Trump a déclenché la guerre commerciale contre la Chine (et l'Europe). Mais, surtout concentré sur les élections de novembre, le président américain ne voit pas que son "agression" offre à Pékin un moyen de riposter et d'amorcer le grand rééquilibrage à venir, celui qui consacrera définitivement le yuan au détriment du dollar. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, explique à "France-Soir" les évolutions historiques en cours.
Le bac coûte environ 1,5 milliard d'euros aux finances publiques. La question de sa suppression représente donc une vraie opportunité pour le budget de l'Etat. Cependant, la valeur symbolique du bac et son utilité pratique par rapport au contrôle continu ne rendent pas cette dépense si superflue. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" que tout ne se juge pas à l'aune de l'économie budgétaire.
La réforme de France Télévisions s'annonce difficile et conflictuelle. Pourtant, et sans préjuger de la qualité ou non des projets proposés, une évolution du groupe audio-visuel publique est indispensable. Car malgré les réductions d’effectifs bien réelles, le groupe largement financé par l'argent public ne parvient pas à réduire ses dépenses. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, dresse pour "France-Soir" un bilan de la situation.
Edouard Philippe a écarté lundi 28 mai tout projet de baisse d'impôts de production pour les entreprises avant au moins 2020, sans doute car le budget 2019 ne sera pas si simple à boucler que les annonces le laissaient entendre. La France rate une bonne occasion de rattraper une partie de son retard de compétitivité. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, démontre pour "France-Soir" en quoi ce choix va peser.
Le slogan "un million de fumeurs en moins" brandi par les pouvoirs publics n'est pas validé par les professionnels de terrain. Il est surtout issu de données collectées par les buralistes qui font abstraction de l'économie informelle autour du tabac. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" les incohérences chiffrées du raisonnement.
L'Etat a décidé de conserver la taxe d'habitation pour les résidences secondaires, occultant au passage que si certaines communes sont bien dotées en ce type de biens (et donc en future rentrée fiscale), d'autres n'auront rien. Ce qui entraînera à terme la création d'un mécanisme de redistribution aux contours flous. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, explique pour "France-Soir" les rouages de cette future "usine à gaz".
Un certain nombre de facteurs, pour certains liés à des décisions politiques, plombent la croissance française, les finances publiques et le pouvoir d'achat des ménages. L'analyse de Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, pour "France-Soir".
L'étude des ONG Oxfam et Basic prétend que les entreprises françaises sont les plus généreuses envers leurs actionnaires. Sous-entendu: au détriment de leurs salariés. Or, l'analyse présentée dans ce rapport très médiatisé est erronée, ne prenant pas en compte, volontairement ou non, des éléments capitaux pour comprendre la réalité des chiffres. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" les erreurs dans les conclusions de ces organisations.
En pleine période de contestation sociale, Emmanuel Macron annonce l'abrogation de "l'exit tax" dès 2019. Cet impôt, sans doute mal préparé mais qui devait décourager l'évasion fiscale des contribuables cherchant à fuir les prélèvements sur les plus-values. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, explique pour "France-Soir" en quoi la suppression de cette taxe décriée n'envoie pas un bon signal.
Le gouvernement, par la voix d'Edouard Philippe, a annoncé sa volonté de supprimer une partie des "taxes de faible rendement". Elles sont comprises dans la zone grise de la "fiscalité affectée" qui échappe au contrôle des députés qui votent le budget. La précédente majorité avait tenté de s'attaquer à ce maquis fiscal sans succès. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" l'enjeu de cette réforme bien plus complexe que son effet d'annonce.
Une étude de la Banque de France a souligné l'impact positif pour le pouvoir d'achat de la hausse des importations. Mais il ne faut pas faire impasse sur l'impact en termes d'emploi et de changement du tissu productif français dont une partie des résultats est aussi quantifiable, analyse Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, pour "France-Soir"
Le Fonds monétaire international a joué la carte de l'optimisme pour la croissance en France, annonçant une prévision à 2,1% pour 2018. Pourtant certains signes relayés par les observateurs économiques poussent à un peu plus d'humilité, l'avenir radieux est loin d'être garanti. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" pourquoi la prudence extrême reste de mise.
Le 29 mars 2019, sauf événement imprévu, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les premiers effets du Brexit et notamment l'influence grandissante de la Chine à la City.
L'exécutif semble pris d'un désir conséquent de privatisations (ou au mois d'ouverture de capital) pour financer les initiatives sur l'innovation. Or, cette stratégie visant à liquider des actifs stratégiques n'est pas la meilleure des options pour des montants finalement faibles et dans un contexte de taux d'intérêt bas. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" pourquoi l'option choisie trouvera ses limites.
La transformation de l'ISF en IFI exonère peut-être certains contribuables, mais ceux qui paieront toujours l'IFI verront la note s'envoler. En cause: un mode de calcul de l'impôt qui non seulement ne repose que sur l'immobilier, mais qui surtaxe la pierre par rapport à l'ISF. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les effets pervers de cette nouvelle fiscalité.
Depuis 2004, la balance commerciale de la France est déficitaire. Et le fossé se creuse un peu plus encore, année après année. Rien ne semble inverser la tendance, pas même le retour de la croissance. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" pourquoi le chantier de la balance commerciale est si colossal.
Depuis 2014, les banques "traditionnelles" ne parviennent plus à augmenter leur base de clients et sont dépassées par leur concurrentes entièrement en ligne. De nouveaux acteurs parfois possédés d'ailleurs par les grandes enseignes qui se préparent au dégraissage de leurs effectifs. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les grandes mutations du secteur.
Amazon a négocié avec les services de Bercy un arrangement à 200 millions d'euros pour solde de tout compte. Problème: comme on ignore les termes de l'accord, et la somme due à l'origine, le citoyen lambda –qui lui n'a pas ces facilités de discussion avec le Trésor public– ne peut se prononcer sur une décision qui pourtant le concerne. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les limites de cette pratique... dont l'Etat est coutumier.
Le bitcoin se retrouve à un carrefour étrange: il devrait d'un côté connaître une sévère correction qui pourrait ressembler à une descente aux enfers, mais en même temps, il s'institutionnalise avec des grands noms de la banques d'affaires annonçant leur arrivée sur ce marché. Si le particulier doit donc se tenir à l'écart, le bitcoin n'est pas à balayer d'un revers de la main. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" ce qui se cache derrière la "crypto-monnaie".
L'annonce du contrat à 12 milliards euros révélé en marge du voyage d'Emmanuel Macron en Chine est une bonne nouvelle pour Areva, mais ne doit pas cacher l'échec (pour l’instant) de la technologie de l'EPR, pourtant décrite comme la voie du future pour l'entreprise. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les failles que ce contrat ne pourra pas cacher.
Emmanuel Macron avait promis une exonération de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, il pourrait aller jusqu'à 100%. Mais cette promesse, évidemment populaire, cache derrière une dépense qui finira forcément par retomber sur le contribuable avec en ligne de mire la mise en place d'un nouvel impôt local. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" ce qui se cache derrière l'une des mesures phares du nouveau président.
L'Insee a publié une note de conjoncture faisant le bilan des hausses fiscales et des baisses de cotisations. Résultat: le début de l'année 2018 se caractérisera dans un premier temps par une baisse sensible du pouvoir d'achat des Français. Une version que conteste avec véhémence le gouvernement. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" en quoi l'année à venir va effectivement débuter par une hausse des prélèvements.
L'annonce lors de la campagne d'une couverture chômage pour les indépendants est en train de se transformer en réforme, aux contours encore flous. Et pour cause, la couverture de ces populations fait face à des réalités très diverses, entre les indépendants qui veulent cotiser, ceux qui ne veulent pas, ou ceux qui cotisent déjà ailleurs. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les raisons pour lesquelles le dossier s'annonce épineux pour le gouvernement.
Le groupe EDF a dévoilé lundi un "plan solaire" sur 15 ans pour développer massivement le photovoltaïque en France, augmentant sa capacité à 30 gigawatts. Mais entre les difficultés foncières et le coût conséquent pour une entreprise en délicatesse financière, il reste un long chemin entre l'annonce et la réalité. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les obstacles à venir pour ce projet.
Le groupe d'experts mené par l'économiste Gilbert Cette a remis ses propositions sur une évolution du Smic, qui passe notamment par une réforme pouvant amener au gel du salaire minimum, au détriment même du pouvoir d achat des plus modestes. Pas sûr cependant que ce rapport ne soit suivi d'effet, le gouvernement ne pouvant plus se défausser sur un mécanisme externe pour les évolutions du salaire minimum. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" ce dossier explosif.
Emmanuel Macron est en déplacement au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Il espère pouvoir proposer sa nouvelle vision d'un "partenariat renouvelé" à un continent qui évolue sans doute plus vite que certains réflexes français de gestion des dossiers "africains". Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, développe pour "France-Soir" son analyse de ces nouveaux rapports.
Emmanuel Macron a procédé comme prévu à un (mini) remaniement ministériel vendredi. Benjamin Griveaux devient porte-parole du gouvernement, le député Olivier Dussopt est nommé aux côtés de Gérald Darmanin et Delphine Gény-Stephann aux côtés de Bruno Le Maire. C'est sur ces deux derniers noms, qui remettent l'industrie au premier plan, que Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, apporte son analyse à "France-Soir".
Le gouvernement a confirmé que le prélèvement à la source sera effectif pour l'année 2019. Si la réforme peut paraître "pratique" à certains contribuables, elle cache son lot de désagréments que les salariés vont rapidement découvrir. Elle serait surtout le premier pas vers une réforme plus vaste qui viserait à mettre fin à la fiscalisation par ménage pour se diriger vers impôt entièrement personnalisé. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" les revers de ce changement majeur.
Au fur et à mesure que sont dévoilés les dossiers suspects issus des "Paradise Papers" et impliquant des personnalités mondialement connues, certains intéressés tenteront de se défendre en arguant que les pratiques utilisées sont légales, ce qui est vrai, et ce qui différence l'optimisation fiscale de l'évasion fiscale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" comment cette distinction importe peu aux yeux du grand public.
Si les perspectives de l'équilibre du régime général de retraite des salariés du privé s'annoncent un peu meilleures, il n'en est pas de même pour la fonction publique. La retraite des agents se heurte à des impasses démographiques tout en bénéficiant de la garantie de l'Etat transformant le tout en problématique budgétaire. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" les données d'un problème insoluble en apparence.
Il faut se réjouir de la baisse marquée du nombre de chômeurs en septembre (-1,8%), la plus forte depuis un an. Mais cette bonne nouvelle objective ne doit pas faire oublier le chemin qu'il reste à parcourir pour lutter contre le chômage de masse, endémique et structurel en France, analyse Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, pour "FranceSoir".
La polémique née autour du grand "déballage" sur les affaires de harcèlement sexuel ne doit pas rester sans effet. Au-delà de la démarche, la parole des femmes sur les réalités du monde du travail doit amener à une prise de conscience des réalités quotidiennes, des inégalités et de la dimension indépassable de certaines si une action publique vigoureuse n'est pas initiée. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les différents écueils de la condition féminine dans la vie professionnelle en France.
Emmanuel Macron n'a jamais fait mystère, même s'il est parfois resté discret, sur sa volonté de "nationaliser" l'Unedic, retirant de fait la gestion de l'assurance-chômage des mains des partenaires sociaux. Un souhait qui en dit long sur la considération du président de l'Elysée pour le paritarisme. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les ressorts de cette volonté... et ses dérives pour les comptes publics.
Si le gouvernement Philippe a annoncé ses projets de réforme pour la fonction publique –l'incitation au départ et la hausse du nombre de contractuels– celles-ci, quoique répondant à de bonnes questions, n'auront guère de résultats. Les avantages de la fonction publique dans le contexte actuel sont incitatifs à une certaine stabilité pour les concernés. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les causes de ce probable coup d'épée dans l'eau.
Le bitcoin se retrouve à un carrefour étrange: il devrait d'un côté connaître une sévère correction qui pourrait ressembler à une descente aux enfers, mais en même temps, il s'institutionnalise avec des grands noms de la banques d'affaires annonçant leur arrivée sur ce marché. Si le particulier doit donc se tenir à l'écart, le bitcoin n'est pas à balayer d'un revers de la main. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" ce qui se cache derrière la "crypto-monnaie".
Emmanuel Macron avait promis une exonération de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, il pourrait aller jusqu'à 100%. Mais cette promesse, évidemment populaire, cache derrière une dépense qui finira forcément par retomber sur le contribuable avec en ligne de mire la mise en place d'un nouvel impôt local. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" ce qui se cache derrière l'une des mesures phares du nouveau président.
L'Insee a publié une note de conjoncture faisant le bilan des hausses fiscales et des baisses de cotisations. Résultat: le début de l'année 2018 se caractérisera dans un premier temps par une baisse sensible du pouvoir d'achat des Français. Une version que conteste avec véhémence le gouvernement. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" en quoi l'année à venir va effectivement débuter par une hausse des prélèvements.
L'annonce lors de la campagne d'une couverture chômage pour les indépendants est en train de se transformer en réforme, aux contours encore flous. Et pour cause, la couverture de ces populations fait face à des réalités très diverses, entre les indépendants qui veulent cotiser, ceux qui ne veulent pas, ou ceux qui cotisent déjà ailleurs. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les raisons pour lesquelles le dossier s'annonce épineux pour le gouvernement.
Le groupe EDF a dévoilé lundi un "plan solaire" sur 15 ans pour développer massivement le photovoltaïque en France, augmentant sa capacité à 30 gigawatts. Mais entre les difficultés foncières et le coût conséquent pour une entreprise en délicatesse financière, il reste un long chemin entre l'annonce et la réalité. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les obstacles à venir pour ce projet.
Le groupe d'experts mené par l'économiste Gilbert Cette a remis ses propositions sur une évolution du Smic, qui passe notamment par une réforme pouvant amener au gel du salaire minimum, au détriment même du pouvoir d achat des plus modestes. Pas sûr cependant que ce rapport ne soit suivi d'effet, le gouvernement ne pouvant plus se défausser sur un mécanisme externe pour les évolutions du salaire minimum. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" ce dossier explosif.
Emmanuel Macron est en déplacement au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Il espère pouvoir proposer sa nouvelle vision d'un "partenariat renouvelé" à un continent qui évolue sans doute plus vite que certains réflexes français de gestion des dossiers "africains". Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, développe pour "France-Soir" son analyse de ces nouveaux rapports.
Emmanuel Macron a procédé comme prévu à un (mini) remaniement ministériel vendredi. Benjamin Griveaux devient porte-parole du gouvernement, le député Olivier Dussopt est nommé aux côtés de Gérald Darmanin et Delphine Gény-Stephann aux côtés de Bruno Le Maire. C'est sur ces deux derniers noms, qui remettent l'industrie au premier plan, que Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, apporte son analyse à "France-Soir".
Le gouvernement a confirmé que le prélèvement à la source sera effectif pour l'année 2019. Si la réforme peut paraître "pratique" à certains contribuables, elle cache son lot de désagréments que les salariés vont rapidement découvrir. Elle serait surtout le premier pas vers une réforme plus vaste qui viserait à mettre fin à la fiscalisation par ménage pour se diriger vers impôt entièrement personnalisé. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" les revers de ce changement majeur.
Au fur et à mesure que sont dévoilés les dossiers suspects issus des "Paradise Papers" et impliquant des personnalités mondialement connues, certains intéressés tenteront de se défendre en arguant que les pratiques utilisées sont légales, ce qui est vrai, et ce qui différence l'optimisation fiscale de l'évasion fiscale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" comment cette distinction importe peu aux yeux du grand public.
Si les perspectives de l'équilibre du régime général de retraite des salariés du privé s'annoncent un peu meilleures, il n'en est pas de même pour la fonction publique. La retraite des agents se heurte à des impasses démographiques tout en bénéficiant de la garantie de l'Etat transformant le tout en problématique budgétaire. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" les données d'un problème insoluble en apparence.
Il faut se réjouir de la baisse marquée du nombre de chômeurs en septembre (-1,8%), la plus forte depuis un an. Mais cette bonne nouvelle objective ne doit pas faire oublier le chemin qu'il reste à parcourir pour lutter contre le chômage de masse, endémique et structurel en France, analyse Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, pour "FranceSoir".
La polémique née autour du grand "déballage" sur les affaires de harcèlement sexuel ne doit pas rester sans effet. Au-delà de la démarche, la parole des femmes sur les réalités du monde du travail doit amener à une prise de conscience des réalités quotidiennes, des inégalités et de la dimension indépassable de certaines si une action publique vigoureuse n'est pas initiée. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les différents écueils de la condition féminine dans la vie professionnelle en France.
Emmanuel Macron n'a jamais fait mystère, même s'il est parfois resté discret, sur sa volonté de "nationaliser" l'Unedic, retirant de fait la gestion de l'assurance-chômage des mains des partenaires sociaux. Un souhait qui en dit long sur la considération du président de l'Elysée pour le paritarisme. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les ressorts de cette volonté... et ses dérives pour les comptes publics.
La fiscalité environnementale est décidément un secteur riche en échecs pour les finances publiques. Le 1er janvier prochain entrera en vigueur le "Gemapi", un nouvel impôt local devant financer les installations de lutte contre les inondations. Voté il y a trois et n'entrant en vigueur qu'en 2018, son principe est déjà discuté. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" la probable catastrophe fiscale à venir.
La transformation de l'ISF en Impôt sur la fortune immobilière (IFI) fait couler beaucoup d'encre. En ne prenant en compte que l'immobilier au détriment de certaines valeurs mobilières dite "de luxe", l'exécutif envoie un signal malgré le montant dérisoire que représente les bien concernés, le tout occultant la vraie dimension de cette évolution fiscale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les enjeux politiques de cette réforme.

Contributeurs