Creuse: un huissier et des gendarmes viennent l'expulser, il ouvre le feu

Creuse: un huissier et des gendarmes viennent l'expulser, il ouvre le feu

Publié le :

Mercredi 26 Octobre 2016 - 15:03

Mise à jour :

Mercredi 26 Octobre 2016 - 15:09
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une expulsion dans la Creuse a mal tourné. Le marginal qui devait libérer les lieux avant la trêve hivernale a décidé de répondre par la manière forte.

Les expulsions sont naturellement un moment de tension –d’où la présence en général de membres des forces de l’ordre– mais celle qui s'est déroulée dans la Creuse ce mercredi 26 au matin a dégénéré en fusillade. Et si le bilan final ne compte pas de victime mortellement touchée –cinq personnes ont tout de même été blessées– il s’en est fallu de peu que l’expulsion tourne au massacre.

Un marginal résidant depuis plusieurs années dans la petite commune d’à peine 1.000 habitants de Bussière-Dunoise se voyait signifier son renvoi du logement dont il était le locataire au lieu-dit de Langledure. Il n’était d’ailleurs plus question de retarder la procédure puisqu’à partir du 1er novembre, la trêve hivernale interdira toute expulsion de particuliers.

Mais l’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, n’était visiblement pas disposé à accepter la décision. Lorsque les gendarmes et l’huissiers se sont présentés au futur ex-domicile de l’individu, ce dernier a ouvert le feu. Ses tirs ont blessé deux gendarmes, l’huissier de justice et deux voisins qui n’avaient a priori aucun rapport avec l’expulsion.

Le marginal a ensuite été arrêté et placé en garde à vue. Les cinq victimes ont été hospitalisées à l’hopital de Guéret et leurs jours ne sont pas en danger.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a adressé dans un communiqué"son entier soutien aux deux gendarmes blessés", rappelant au passage "sa profonde gratitude à l’égard des représentants des forces de l’ordre".

 

Deux gendarmes ont notamment été blessés.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-