Centre Pompidou: Jeff Koons, l'artiste controversé le plus cher du monde

Centre Pompidou: Jeff Koons, l'artiste controversé le plus cher du monde

Publié le :

Jeudi 27 Novembre 2014 - 16:02

Mise à jour :

Jeudi 27 Novembre 2014 - 16:46
Le Centre Georges Pompidou consacre à l'artiste le plus cher du monde, l'Américain Jeff Koons une grande exposition. Chien-ballon géant, Michael Jackson en porcelaine et autres sculptures aux courbes sexuelles ont fait connaître l'artiste dans le monde entier. Des œuvres qui créent l'adhésion ou le rejet complet.
©Ginies/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Une sculpture géante de Michael Jackson façon roi de France, de chien-ballon rose bonbon ou encore un tableau d'une bimbo en petite tenue sur un dauphin gonflable sur fond de statues antiques, l'oeuvre de Jeff Koons est tout cela à la fois. "Chaque chose ici est une métaphore de la culpabilité et de la honte du regardeur" explique l'artiste américain.  

Une centaine de ses œuvres sont exposées au Centre Georges Pompidou jusqu'au 27 avril. C'est la première fois que l'Europe consacre une exposition complète au controversé "dernier des Pop (artiste du courant Pop Art NDRL)" selon Bernard Blistène, directeur du musée national d'art moderne et commissaire de l'exposition.

Jeff Koons, la rétrospective amène le visiteur à voyager au travers des différents cycles de travail de l'artiste. L'œuvre de Jeff Koons oscille entre Pop Art, minimalisme et détournement publicitaire du rêve américain et de ses fantasmes. L'artiste de 59 ans se présente d'ailleurs comme le porte-parole des classes moyennes.

Rêves et fantasmes se mélangent tout particulièrement dans plusieurs œuvres de sa très sulfureuse série Made In Heaven (1989). Des sculptures d'hommes et de femmes nus et entrelassées rappellent à certains moment le Kâma-Sûtra.

Jeff Koons aime aussi à transformer des objets triviaux en gigantesques sculptures et porte un intérêt tout particulier au concept du gonflable. "J'ai toujours aimé les objets remplis d'air, car ils sont très anthropomorphiques. Chaque fois qu'on inspire, c'est un peu un symbole de vie, et chaque fois qu'on expire, un symbole de mort". Une de ses œuvres les plus connues, son "Balloon Dog" (chien ballon) en est l'expression. L'œuvre a été vendue aux enchères en 2013 pour 43,6 millions d'euros.

L'Américain, loin du cliché de l'artiste sans le sous de son vivant est une mine d'or: il est l'artiste vivant le plus cher au monde. Ses sculptures se vendent à plusieurs millions d'euros. Ce qui vaut à l'artiste un certain nombre de reproches tant sur son œuvre elle-même –jugée par certains inaccessible- que sur sa valeur monétaire. Jeff Koons est un ancien business man pour qui la création est intimement liée à l'argent.

 

Jeff Koons est exposé au Centre Georges Pompidou à Paris jusqu'au 27 avril.


Commentaires

-