Classée trésor national, une étude de Léonard de Vinci évaluée à 15 millions d'euros

Classée trésor national, une étude de Léonard de Vinci évaluée à 15 millions d'euros

Publié le :

Mardi 10 Janvier 2017 - 15:55

Mise à jour :

Mardi 10 Janvier 2017 - 16:16
La maison de ventes aux enchères Tajan a indiqué ce mardi qu'un document attribué à Leonard de Vinci, concernant le martyre de Saint Sébastien, et classé en trésor national, avait été évalué à 15 millions d'euros.
©Photo AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'étude de Léonard de Vinci découverte dans la collection d'une famille française a été classée trésor national fin décembre: l'État a désormais trente mois pour trouver les 15 millions d'euros demandés par le vendeur, a indiqué ce mardi 10 la maison de ventes aux enchères Tajan.

Confiée à cette maison pour être initialement vendue aux enchères, cette étude sur le martyre de Saint Sébastien a été repérée par l'expert en dessins Patrick de Bayser; son attribution à Vinci a été confirmée par une spécialiste de l'artiste, Carmen C. Bambach, conservatrice du département des dessins et estampes au Metropolitan Museum de New York.

Des experts du Louvre ont examiné l'œuvre fin octobre. Le classement en trésor national est intervenu le 29 décembre, a indiqué la maison Tajan lors d'une présentation du dessin à la presse.

L'œuvre, datant de la période florentine de l'artiste, entre 1478 et 1483, ne peut pas quitter le territoire français pendant deux ans et demi.

La maison Tajan a précisé qu'elle ne se trouvait pas, pour l'instant, en négociations avec le Louvre.

Le dessin de petite taille (19,3x13 cm), réalisé à la plume avec de l'encre brume sur un papier très fin, n'est collé que sur un bord. Au verso, il comporte deux croquis scientifiques sur la répartition de la lumière derrière un obstacle et deux annotations en écriture spéculaire (qu'on peut lire dans un miroir), une technique très fréquemment employée par Vinci.

Le dessin faisait sans doute partie d'un de ces carnets de croquis fabriqués par l'artiste pour y noter ses idées.

Le propriétaire de cette étude, un médecin de province souhaitant conserver l'anonymat, a reçu l’œuvre de son père, qui l'avait achetée chez un libraire.

 

L'étude qui a été évaluée à 15 millions d'euros concerne le martyre de Saint Sebastien.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-