Et si le tombeau de Toutankhamon donnait sur celui de Néfertiti?

Egypte ancienne

Et si le tombeau de Toutankhamon donnait sur celui de Néfertiti?

Publié le :

Mardi 11 Août 2015 - 19:41

Mise à jour :

Mardi 11 Août 2015 - 20:03
Selon l'égyptologue britannique Nicholas Reeves, la tombe de Toutankhamon, découverte en 1922, pourrait bien cacher celle de Néfertiti, épouse royale d’Akhénaton, célèbre pour sa grande beauté -et jamais retrouvée. Si cela se confirmait, il s'agirait de l'une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps.
©Pool New/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le caveau de Toutankhamon n’aurait peut-être pas livré tous ses secrets. Selon l’égyptologue anglais Nicolas Reeves, la tombe du jeune pharaon, découverte en 1922 par le célèbre archéologue britannique Howard Carter, pourrait bien cacher celle de Néfertiti (1370-1333 avant J-C), grande épouse royale d’Akhénaton (lui-même père de Toutankhamon) à la beauté légendaire.

Grâce à l’utilisation de scanners numériques haute-résolution et à la réalisation d’un fac-similé du tombeau de Toutankhamon, le chercheur, spécialiste de la Vallée des rois et des souverains de la XVIIIe dynastie à laquelle ont appartenu Toutankhamon, Néfertiti et Akhénaton, aurait détecté la présence de portes dissimulées ouvrant sur une autre porte. Les accès entre les passages auraient été bloqués par les constructeurs de la tombe de l’enfant roi.

Et Nicholas Reeves en est quasiment certain, ils conduisent à la tombe de Néfertiti. "Certaines bizarreries, qui ont toujours intrigué les spécialistes depuis qu’elles ont été recensées parmi les objets somptueux retrouvés dans la tombe de Toutankhamon, pourraient apporter quelques indices", explique Sciences et Avenir.

En effet, à la découverte de la tombe de Toutankhamon, les archéologues avaient été très surpris de voir des oreilles percées sur le masque du célèbre sarcophage en or. "Ce dernier aurait-il été destiné à une femme, comme le voulait la coutume?", s’étaient-ils alors interrogés. Et pour Nicholas Reeves, quelle femme digne d’un tel faste, si ce n’est la célébrissime Néfertiti dont la sépulture demeure introuvable?  

D'après l’archéologue américain Kent Weeks, également spécialiste de la Vallée des rois, "la théorie de Nicholas Reeves pourrait être facile à contrôler. Un simple balayage radar permettrait de vérifier, au moins dans un premier temps, la présence ou non de ces cavités".

"Si je me trompe, je me trompe! Mais si j’ai raison, cette découverte pourrait être la plus grande jamais faite!", fait quant à lui valoir le principal intéressé, qui a d’ores et déjà demandé aux autorités égyptiennes une autorisation pour effectuer des sondages. A suivre…

 

 

 

Un buste de Néfertiti exposé au Nouveau musée à Berlin.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-