Le "vagin de la reine": la sculpture d'Anish Kapoor vandalisée au château de Versailles

Le "vagin de la reine": la sculpture d'Anish Kapoor vandalisée au château de Versailles

Publié le :

Mercredi 17 Juin 2015 - 20:36

Mise à jour :

Mercredi 17 Juin 2015 - 20:41
La plus imposante des œuvres du sculpteur Anish Kapoor, installée dans le parc du château de Versailles, a été vandalisée par des jets "superficiels" de peinture jaune. Surnommée "le vagin de la reine", cette œuvre à caractère sexuel avait suscité la polémique après son installation.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Alors qu'elle avait suscité la controverse suite à son installation au château de Versailles en raison de sa connotation sexuelle, la plus imposante œuvre du sculpteur Anish Kapoor a été vandalisée. "Une dégradation de l'oeuvre Dirty Corner a été constatée mercredi matin. Il s'agit de jets de peinture superficiels. L'œuvre est en train d'être nettoyée", a indiqué ce mercredi la direction du domaine. Pour le moment, aucune revendication de cet acte de vandalisme n'est parvenue aux oreilles de la direction et aucun signe particulier n'a été relevé près de l'œuvre.

Souvent qualifiée de "vagin de la reine", cette trompe d'acier de 60 mètres appelée par l'auteur "Dirty Corner" (littéralement "coin sale") est exposée depuis le 9 juin à Versailles, l'un des sites les plus visités par les touristes en France. Installé dans l'axe principal du parc, sur le Tapis vert, l'œuvre est entouré d'énormes débris de roche et de brique (jusqu'à 25 tonnes), certains peints en rouge sang.

Spécialiste des œuvres monumentales, l'artiste anglo-indien Anish Kapoor, qui figure parmi les artistes contemporains les plus célèbres, avait déclaré vouloir "inviter le chaos" dans le palais. Si cela n'a pas été jusque-là, cette œuvre n'avait toutefois pas tardé à faire polémique, à tel point que certains avaient même crié au déshonneur royal et au scandale. 

Très imposante, Dirty Corner n'est pas la seule œuvre d'Anish Kapoor installée à Versailles. Le visiteur pourra notamment observé jusqu'au 1er novembre une fontaine, un canon projetant de la cire rouge semblable à de la chair dans la salle du Jeu de paume, ou encore d'immenses miroirs dont les formes donne une nouvelle vision des jardins d'André Le Nôtre.

 

La plus imposante œuvre du sculpteur Anish Kapoor, surnommée "le vagin de la reine" a été vandalisée.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-