"Loto du patrimoine": comment ça marche et à quoi ça sert?

"Loto du patrimoine": comment ça marche et à quoi ça sert?

Publié le :

Jeudi 29 Mars 2018 - 15:46

Mise à jour :

Jeudi 29 Mars 2018 - 15:58
Pour financer la restauration de monuments et sites historiques en péril, dont une première liste a été dévoilée ce jeudi, un tirage spécial du Loto et un jeu de grattage sont prévus à la rentrée. Les organisateurs de l'opération espèrent récolter 15 à 20 millions d'euros.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Comme annoncé en octobre dernier, un loto d'un tout nouveau genre va prochainement voir le jour. Le premier tirage aura lieu le 14 septembre prochain, à la veille des des Journées Européennes du Patrimoine et permettra de gagner de grosses sommes d'argent comme n'importe quel autre jeu de hasard. Mais au-delà de l'enjeu, les participants feront une bonne action en y participant car les recettes que prélève généralement l'Etat sur chaque tirage iront directement à la réhabilitation de monuments et sites historiques.

Ce "Loto du patrimoine" comme il se nomme sera accompagné d'un nouveau jeu de grattage, lancé quelques jours plus tôt, dès le 3 septembre. Selon les informations rapportées par RTL, les tickets imprimés seront à l'effigie de monuments en situation d'urgence. Au total, les organisateurs de l'opération espèrent récolter entre 15 et 20 millions d'euros.

A noter que ces initiatives s'inscrivent dans un plan de sauvegarde du patrimoine français. Comme l'a indiqué le gouvernement par le biais d'un communiqué, le Loto du Patrimoine "sert la mission confiée par le Président de la République à Stéphane Bern en septembre dernier, consistant à recenser le patrimoine local en péril et à trouver des financements innovants pour le restaurer".

Lire aussi - Sauvegarde du patrimoine: Stéphane Bern veut faire payer l'entrée des cathédrales

Ce dernier a d'ailleurs dévoilé ce jeudi 29 au matin une liste de 250 monuments en péril, choisis parmi 2.000 propositions. "Ce n'est pas un choix définitif. On a étudié tous les dossiers et on a pris les plus urgents", a-t-il expliqué au micro de RTL précisant au passage qu'il n'y avait pas que des châteaux et du patrimoine religieux: "Il y a des choses très diverses comme des ponts, des lavoirs, des fontaines ou encore des puits". 

Stéphane Bern a ensuite tenté d'expliquer la raison pour laquelle ces monuments et sites se trouvent actuellement dans un tel état: "En France, il y a toujours une ligne budgétaire qui s'appelle entretien. Elle est souvent utilisée pour autre chose. Si vous n'entretenez pas tous les ans le monument, la facture sera trois fois plus lourde trois ans plus tard", a-t-il rappelé. 

 

Un tirage spécial du Loto et un jeu de grattage sont prévus à la rentrée afin de financer la restauration de monuments et sites historiques en péril.


Commentaires

-