Pierre le Grand de retour à Versailles 300 ans après (diaporama)

Exposition

Pierre le Grand de retour à Versailles 300 ans après (diaporama)

Publié le :

Vendredi 02 Juin 2017 - 17:32

Mise à jour :

Dimanche 04 Juin 2017 - 10:02
A l'occasion du tricentenaire de la venue de Pierre le Grand au château de Versailles, ce même palais organise une exposition retraçant sa venue qui se tient au Grand Trianon. "Pierre le Grand, un tsar en France, 1717" a ouvert ses portes mardi et durera jusqu'au 24 septembre prochain.
©Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, 2017
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Entre mai et juin 1717, le tsar Pierre le Grand séjournait à Versailles et dans ses environs. Une visite diplomatique historique entre le réformateur russe et le jeune roi Louis XV, alors âgé de sept ans. A l'occasion de ce tricentenaire, le château de Versailles organise une exposition, "Pierre le Grand, un tsar en France, 1717". Celle-ci prend place au Grand Trianon, où le tsar a séjourné pendant sa visite à Versailles, depuis mercredi 30 et jusqu'au 24 septembre prochain.

L'exposition, mise en place en collaboration avec le musée d'Etat de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, retrace la visite du tsar à l'aide de plus de 150 œuvres, entre peintures, sculptures, arts décoratifs, tapisseries ou manuscrits. Conçue en huit étapes, l'exposition s'attarde tout d'abord sur la présentation de Pierre le Grand qui réformera son pays et le transformera en Etat moderne. Il en héritera son surnom, dû aussi à sa grande taille: l'homme mesurait plus de deux mètres. Fort de nombreuses victoires militaires, il deviendra empereur de toutes les Russies et père de la patrie en 1721.

La visite rappelle ensuite que cet événement diplomatique n'était pas le premier organisé par Pierre le Grand. En 1697, il avait mis en place une grande ambassade en Occident. C'était une mission diplomatique consistant à trouver des alliés contre les ennemis turcs. Les pays baltes, l'Allemagne et l'Angleterre furent alors traversés par cette grande ambassade.

Vient ensuite le voyage en France de Pierre Ier, qui sous Louis XIV n'avait pas été autorisé à rentrer sur le territoire. Après s'être arrêté dans le nord du pays pour y fêter la Pâques russe, le tsar arrive à la cour et rencontre le Régent et le tout jeune Louis XV, dans l'espoir de fonder une alliance politique. Peu enclin à suivre le protocole et attaché à sa liberté, Pierre le Grand choquera et se fera remarquer à Versailles. Par exemple, lors de sa rencontre avec le roi de France, le Russe n'hésita pas à prendre l'enfant dans ses bras en faisant fi de l'étiquette.

Puis l'exposition se tourne vers une autre facette de ce séjour: l'échange culturel. En effet, Pierre Ier passa aussi beaucoup de temps dans la ville de Paris et fu émerveillé par "la nouvelle Rome" voulue par Louis XIV. Il y fréquenta les hauts lieux des sciences et des techniques comme la Manufacture des Gobelins ou encore l'Observatoire. Il aida même certains géographes français à cartographier la Russie. Il rencontrera aussi Jean-Baptiste Oudry et Jean-Marc Nattier, deux des plus fameux portraitistes de l'époque, et sans aimer particulièrement la peinture, il se laissera immortaliser par les artistes, tout comme sa femme, Catherine Ière.

En plus d'un échange politique, ce voyage fut donc un échange culturel et Pierre Ier s'inspira de l'architecture et des jardin versaillais pour édifier sa nouvelle capitale, Saint-Pétersbourg. Les jardins et le palais de Strelna furent librement inspirés du château de Versailles et c'est le français Baptiste Le Blond qui sera chargé d'exécuter les plans de cette résidence de plaisance.

Malgré les us et coutumes de Pierre le Grand et ses compagnons de voyage, jugées brutales et bizarres par les Français, cette visite fut appréciée par un bon nombre d'entre eux. Dans les Lettres persanes, paru en 1721, Montesquieu faisait l'éloge du tsar décrit comme un homme qui "s'attache à faire fleurir les arts et ne néglige rien pour porter dans l'Europe et l'Asie la gloire de sa nation, oubliée jusqu'ici".

>"Pierre le Grand, un tsar en France. 1717" (du 30 mai au 24 septembre 2017)

>Grand Trianon, porte Saint-Antoine, 78000 Versailles

>Tarif: 12 euros (tarif réduit: gratuit)

A l'occasion de ce tricentenaire, le château de Versailles organise une exposition, "Pierre le Grand, un tsar en France, 1717".

Commentaires

-