Pourquoi Marianne est-elle la figure allégorique de la France?

La femme au bonnet phrygien

Pourquoi Marianne est-elle la figure allégorique de la France?

Publié le :

Mercredi 20 Mai 2015 - 16:10

Mise à jour :

Mardi 09 Mai 2017 - 19:15
Si la Constitution de la Ve République privilégie le drapeau tricolore comme unique emblème national, la figure de Marianne représente également une allégorie de la République française.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur : MM

-A +A

Ornant la place de la Nation à Paris, la statue de bronze de Jules Dalou Le Triomphe de la République représente un char tiré par deux lions symboles de la force populaire, et conduit par le Génie de la Liberté éclairant la route de son flambeau, avec la République entourée des allégories du Travail, de la Justice et de la Paix. Au sommet de cette statue trône une femme, s'appuyant sur un faisceau et coiffée d'un bonnet phrygien: Marianne, figure allégorique de la République française.

Elle tient une place d'honneur dans les mairies et les bâtiments officiels de la République française. Le profil de Marianne apparaît sur les documents gouvernementaux officiels, sur les timbres, et sur les pièces de monnaies françaises.

L'utilisation d'une femme comme symbole de la République française trouve son origine lors de la Révolution française. Prénoms féminins très répandus dans les milieux populaires au XVIIIe siècle, Marie et Anne représentaient le peuple. Mais les contre-révolutionnaires ont également appelé ainsi, par dérision, la République. Les premiers peintres voulant représenter une figure allégorique de la toute jeune République française illustrent donc une femme, coiffée d'un bonnet phrygien, le bonnet rouge porté dans l’Antiquité par les esclaves nouvellement affranchis.

La figure de Marianne disparaît pendant la période du Premier empire et de la Restauration monarchique. Son buste commence à apparaître dans les mairies après 1877, en remplaçant les bustes de Napoléon III pour marquer la rupture avec le Second empire et la réconciliation républicaine après la période trouble de la Commune de Paris.

L’historien Maurice Agulhon identifiera le premier deux types de Marianne. La Marianne sage, hiératique et maternelle, est vêtue de long et coiffée d’une couronne de laurier ou de chêne, elle est plutôt du goût des républicains conservateurs. L’autre, la Marianne révolutionnaire, est en mouvement et coiffée du bonnet phrygien rouge, elle a le torse ou un sein nu, elle est fougueuse et plus au goût des républicains révolutionnaire. En tant de paix, la Marianne sage prévaut alors qu'en temps de guerre la Marianne révolutionnaire exalte le patriotisme républicain.

Aujourd'hui, Marianne a pu prendre le visage de célèbres personnalités féminines françaises, comme Brigitte Bardot, Mireille Matthieu, Inès de la Fressange ou encore Laetitia Casta.

Auteur : MM

"La Liberté guidant le Peuple" d'Eugène Delacroix, figure allégorique de la Marianne révolutionnaire.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-