Sauvegarde du patrimoine: Stéphane Bern veut faire payer l'entrée des cathédrales

Sauvegarde du patrimoine: Stéphane Bern veut faire payer l'entrée des cathédrales

Publié le :

Lundi 13 Novembre 2017 - 08:44

Mise à jour :

Lundi 13 Novembre 2017 - 08:49
Lors d'une interview accordée au "Parisien" et mise en ligne samedi, Stéphane Bern a dévoilé ses idées pour entretenir les monuments, évoquant de nouvelles sources de financement. Pour lui, il faudrait faire payer l'entrée des cathédrales.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Récemment nommé par Emmanuel Macron pour "sauver le patrimoine en péril",  Stéphane Bern a décidé de prendre sa mission à bras-le-corps. Lors d'une interview accordée au Parisien, mise en ligne samedi 11, il a dévoilé ses idées pour entretenir les monuments, évoquant de nouvelles sources de financement. "Il faut d’urgence faire payer l’entrée des cathédrales. On est le seul pays où leur accès est gratuit. Une ville comme Paris n’a plus les moyens d’entretenir son patrimoine religieux. À Londres, l’entrée à l’abbaye de Westminster est fixée à 24 euros", a-t-il notamment déclaré.

Au cours de cet entretien, il a également évoqué l'idée de mettre en place un tirage du loto en faveur des sites classés comme le fait déjà le Royaume-Uni: "La Française des jeux serait très enthousiaste à l’idée de reprendre l’exemple britannique, et de donner plus de sens au grattage et au tirage".

Et ce n'est pas la seule idée d'outre-Manche qu'il souhaiterait instaurer en France. En effet, Stéphane Bern voudrait s'inspirer du National Heritage, un club de quatre millions d'adhérents qui versent entre 150 et 200 euros par an pour la restauration des monuments. "En contrepartie, ses membres ont une carte pour visiter tous les monuments et avoir accès une fois par mois à un événement dans un de ces lieux", a-t-il notamment expliqué.

Pour rappel, Stéphane Bern a essuyé de nombreuses critiques depuis sa nomination, notamment lors les Journées du Patrimoine où il s'était mis à dos certains historiens. Proche du couple Macron, l'animateur de France 2 s'était d'ailleurs dit très surpris des posts publiés sur les réseaux sociaux. Pour autant, rien ne semble l'égarer de sa mission qui consiste à "recenser les chefs d'oeuvre en péril (…) et de trouver de nouveaux moyens de financement, sans surcharger le budget de l’Etat".

"Nous avons déjà reçu 1.500 dossiers. Nous allons accorder la priorité aux urgences absolues. Pour marquer les esprits, nous allons essayer de sauver quatorze monuments symboliques en 2018", a-t-il déclaré. Un premier rapport est prévu dans quelques mois.

"Il faut d’urgence faire payer l’entrée des cathédrales", a déclaré Stéphane Bern.


Commentaires

-