Allison Mack ("Smallville") admet avoir recruté et torturé des esclaves sexuelles pour la secte Nxivw

Allison Mack ("Smallville") admet avoir recruté et torturé des esclaves sexuelles pour la secte Nxivw

Publié le :

Vendredi 01 Juin 2018 - 13:05

Mise à jour :

Vendredi 01 Juin 2018 - 13:05
L'actrice Allison Mack devra répondre en octobre des faits qui lui sont reprochés comme membre haut placée dans la secte "Nxivm". Elle aurait contribué au recrutement d'adeptes féminines conditionnées ensuite pour servir d'esclaves sexuelles au gourou Keith Raniere.
©Bryan Bedder/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

En attendant de devoir faire face à la justice, elle s'est confiée dans les pages du New York Times. Et son témoignage est terrifiant. Allison Mack, l'actrice connue surtout pour son rôle (2001-2011) dans la série Smallville a accepté de revenir sur son rôle dans la secte "Nxivw" dirigée par le gourou Keith Raniere.

Celle qui a rejoint le groupe en 2006 est accusée par des victimes de la secte d'avoir contribué à pousser les adeptes flouées à se livrer sexuellement au leader. Car "Nxivm" proposait aux femmes qui rejoignaient les rangs de la secte des obligations confinant à la manipulation par l'affaiblissement. Au menu des brutalités imposées: des douches froides, des repas à la calorie près, des levers à 4h du matin et l'interdiction d'avoir des orgasmes pour se guérir des "comportements sexuels négatifs".

Plus grave encore, certaines femmes étaient forcées de devenir les esclaves sexuelles de Keith Raniere et devaient se faire tatouer les initiales "K" et "R" (les initiales du gourou) au fer rouge.

Lire aussi - "Smallville": l'actrice Allison Mack soupçonné de fournir des "esclaves sexuels" au gourou d'une secte

Allison Mack avait gravi rapidement les échelons de la secte au point de devenir "maître" d'une entité de la structure, ce qui lui donnait la charge de recruter les esclaves sexuelles. Enfin, comme de nombreuses sectes, "Nxivm" était aussi une affaire d'argent puisque les adeptes devaient verser jusqu'à 5.000 dollars par mois pour suivre les cours de "l'université", le centre de formation du groupe.

Allison Mack essaie de justifier au journal américain la philosophie du groupe visant à aider les femmes en "les confrontant à leurs plus grandes peurs, en exposant leurs vulnérabilités (...) et en surmontant la douleur". Certaines adeptes de la secte ont décrite l'actrice de 35 ans comme étant "incroyablement intimidante et cruelle" dans l'accomplissement de sa charge.

Il restera à la comédienne, actuellement assignée à résidence après avoir versé une caution. Elle sera jugée à partir du 1er octobre et risque jusqu'à 15 ans de prison.

Allison Mack a reconnu une partie des faits dans les pages du journal.


Commentaires

-