Benoît Magimel placé en garde à vue après que de la "poudre blanche" a été retrouvée dans sa voiture (MAJ)

Benoît Magimel placé en garde à vue après que de la "poudre blanche" a été retrouvée dans sa voiture (MAJ)

Publié le :

Lundi 18 Septembre 2017 - 10:53

Mise à jour :

Lundi 18 Septembre 2017 - 14:56
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'acteur français Benoît Magimel a été interpellé dans la nuit de dimanche à ce lundi à Paris, alors qu'il avait pris un sens interdit avec sa voiture. Il se trouvait avec un ami. Trois doses de poudre blanche, qui pourrait être de la cocaïne, ont été retrouvées dans son véhicule. (MAJ: avec l'ajout du placement en garde à vue).

L'acteur français Benoît Magimel a été interpellé cette nuit, entre dimanche 17 et ce lundi 18, vers 4h du matin au volant de son véhicule alors qu'il venait d'emprunter un sens interdit. Selon l'information du magazine people Closer, il ne se trouvait pas seul. Un ami à lui, qui n'a pas souhaité révéler son identité lors de son arrestation, était également présent.

Les policiers de la brigade anti-criminalité sont intervenus dans le IVe arrondissement de Paris et ont palpé les deux hommes. "Trois bonbonnes de poudre blanche" ont été retrouvées dans la voiture. Ce pourrait être de la cocaïne. 

Benoît Magimel s'est soumis à des tests d'alcoolémie et de stupéfiants qui se sont avérés négatifs.

[MAJ à 13h10]: Il a été placé en garde à vue pour "transport de stupéfiants" dans la matinée.

Ce n'est pas la première fois qu'il est impliqué dans une affaire de drogue. En mars 2016 il avait renversé une femme de 62 ans en faisant une marche arrière, lui causant cinq jours d'ITT. Il avait pris la fuite et regagné son domicile après les faits. Il s'était rendu au commissariat de son arrondissement quelques heures après et avait été placé en garde à vue. Et c'est à ce moment-là qu'il avait été contrôlé positif à la cocaïne et à la morphine.

En appel en juin dernier il avait d'ailleurs été condamné à 5.000 euros d'amendes dans cette affaire, plus 1.200 autres euros pour avoir conduit sous l'emprise de stupéfiants (cannabis et cocaïne) en février 2014.

Benoît Magimel avait été condamné en appel en juin dernier à 5.000 euros d'amende pour avoir renversé une piétonne en mars 2016.


Commentaires

-