Gigi Hadid au cœur d'un scandale après un shooting pour "Vogue" (photos)

Gigi Hadid au cœur d'un scandale après un shooting pour "Vogue" (photos)

Publié le :

Samedi 05 Mai 2018 - 12:15

Mise à jour :

Samedi 05 Mai 2018 - 12:17
Le mannequin Gigi Hadid est accusée de "blackface", le fait de se grimer en personne de couleur noire, depuis que les dernières images du magazine "Vogue Italia" ont été dévoilées jeudi. la jeune femme se défend est assure n'avoir eu aucun contrôle sur le shooting.
© Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce qui devait être une couverture au summum du glamour s'est soldé en un énorme scandale dans le monde de la mode. La jeune Gigi Hadid est au cœur d'une polémique depuis jeudi 3 et la présentation de la Une de Vogue Italia, dont elle est la star.

Le mannequin de 23 ans a cette fois posé pour le photographe renommé Steven Klein. Habillée en Dolce & Gabbana, elle devait être l'atout charme de l'édition du mois de mai du magazine. Mais les internautes se sont insurgés face à la Une et ont accusé la sœur de Bella Hadid de "blackface".

Le "blackface" est une pratique "humoristique" utilisée par les personnes blanches aux Etats-Unis au début du XIXe siècle pour tourner en ridicule la population noire.

A voir aussi: Le déguisement de basketteur noir d'Antoine Griezmann ne passe pas

Et en effet, la jeune femme apparait particulièrement bronzée sur la couverture du magazine italien.

Très critiquée pour avoir accepté de faire cette Une, Gigi Hadid a expliqué qu'elle n'avait pas eu son mot à dire lors de ce shooting avec le photographe de mode renommé.

Sur sa story Instagram et son compte Twitter, la jeune femme a publié un long texte d'explication accompagné d'une image. "C'est une photo de moi qui rentre du shooting photo avec Vogue Italia. Vous pouvez voir à quel point j'ai été bronzée sur ce set ce jour-là. Essayer de comprendre s'il vous plait que mon contrôle sur un shooting est 1. inexistant en terme de direction créative 2. se termine complètement quand je quitte le plateau et tout ce qui est fait ensuite sur mes photos est complètement hors de mon contrôle", a-t-elle expliqué.

Elle a aussi tenu à préciser que Steven Klein a fait des jeux de lumières et du contraste sur les peaux plus ou moins foncées un parti pris artistique. Il est en effet vrai que le photographe détourne souvent les couleurs de peau et les origines ethniques de ses sujets.

C'est par exemple lui qui est à l'origine de la couverture du Interview Magazine en aout 2017 pour lequel Kim Kardashian, d'origine arménienne, posait avec sa fille North déguisée en Jackie Kennedy.

Toujours est-il que la jeune Gigi Hadid a du mal à se sortir de cette nouvelle polémique. La jeune femme est déjà interdite de séjour en Chine (c'est pour cela qu'elle n'était pas présente au dernier Victoria's Secret à Shanghai) à cause d'un autre scandale. Elle avait vécu un déferlement d'insultes après une vidéo publiée sur les réseau sociaux ou elle faisait une grimace les yeux plissés pour imiter un biscuit en forme de Bouddha.

Gigi Hadid, grande sœur de Belle, est au cœur d'un scandale après la diffusion de la couverture de "Vogue Italia". Elle est accusée de "blackface".


Commentaires

-