Héritage de Johnny Hallyday: André Boudou charge Sylvie Vartan

Héritage de Johnny Hallyday: André Boudou charge Sylvie Vartan

Publié le 29/10/2018 à 16:22 - Mise à jour à 16:41
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

André Boudou, père de Laeticia Hallyday, s'est exprimé sur la querelle autour de l'héritage de Johnny dans "Midi Libre". Il affirme que Sylvie Vartan "tire les ficelles" dans cette histoire. Il a également chargé l'ancien manager du rockeur, Sébastien Farran.

Laura Smet, David et Laeticia Hallyday chercheraient actuellement à arriver à un accord -par avocats interposés- sur l'héritage de Johnny, alors qu'un jugement est attendu fin novembre. Mais les propos d'André Boudou révélés samedi 27 par Midi Libre risquent de ne pas apaiser une situation déjà très tendue.

Le père de Laeticia a notamment accusé Sylie Vartan, mère de David, de "tirer les ficelles" dans cette affaire, ou l'ancien manager du chanteur Sébastien Farran d'avoir monté sa fille contre lui. Il assure qu'un artiste lui a confié après les funérailles: "Sylvie Vartan est en train de réunir tout le monde à Los Angeles, méfiez-vous ils préparent quelque chose". "C’est Vartan qui tire les ficelles", assure-t-il. "Ils ont voulu jouer le show-biz parisien contre les ploucs". La chanteuse avait dénoncé la "violence" que représentait pour son fils et Laura Smet le fait d'avoir été ignoré sur le testament de leur père.

Voir: Héritage de Johnny - un accord à l'amiable entre Laeticia, David et Laura?

Autre cible de celui qui rappelle que "les gens les plus importants du monde sont (ses) amis", Sébastien Farran donc. L'homme épaule désormais Laeticia Hallyday dans la gestion des affaires de son défunt mari. Mais pour André Boudou, il serait surtout à l'origine de la froideur de sa fille à son égard: "Je pense que je reverrai ma fille quand il n'y aura plus Farran". "Je crois qu'elle est remontée contre moi", explique-t-il.

L'homme qui a un temps géré les affaires du chanteur avant de se brouiller avec lui ne mâche pas ses mots. Il avait déjà affirmé en août: "Si Johnny ne nous avait pas rencontrés, ma fille et moi, il serait mort bien avant et ruiné".

David et Laeticia Hallyday ont de fait été déshérités, ce qui est en principe interdit en droit français mais pas aux Etats-Unis. Ils estiment que le testament rédigé par Johnny en Californie relève néanmoins de la loi française. C'est sur ce point que doit trancher l'audience prévue le 30 novembre.

Une échéance qui pourrait avoir fait réfléchir les deux parties. Si la justice française s'estimait incompétente, David et Laura ne pourraient plus rien exiger. Dans le cas contraire, un quart du patrimoine de Johnny reviendrait alors à Laeticia Hallyday et 3/16e à chacun des quatre enfants. Les deux camps ont donc beaucoup à perdre.

Lire aussi:

Johnny Hallyday: André Boudou, le père de Laeticia, dit lui avoir sauvé la vie

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Pour André Boudou, Sylvie Vartan "tire les ficelles" dans la brouille sur l'héritage de Johnny.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-