Héritage de Johnny: un accord à l'amiable entre Laeticia, David et Laura?

Héritage de Johnny: un accord à l'amiable entre Laeticia, David et Laura?

Publié le :

Mardi 09 Octobre 2018 - 10:04

Mise à jour :

Mardi 09 Octobre 2018 - 10:14
© ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que la justice française doit trancher fin novembre sur sa compétence concernant l'héritage de Johnny Hallyday, les avocats de sa veuve Laeticia et de ses aînés Laura et David se seraient rencontrés pour discuter d'un accord.

Près d'un an après la mort de Johnny Hallyday, la question de son héritage pourrait enfin être tranchée alors qu'elle est l'enjeu d'une brouille entre sa veuve Laeticia d'une part et les deux aînés du rockeur, David Hallyday et Laura Smet, d'autre part.

La star avait en effet laissé par testament l'ensemble de ses biens à Laeticia Hallyday. Son fils et sa fille ont donc engagé une bataille judiciaire de plusieurs mois, laquelle pourrait finalement se conclure à l'amiable alors qu'une décision de justice est attendue pour le 30 novembre.

Selon BFMTV, les avocats des deux parties se seraient rencontrés ces dernières semaines afin d'étudier les prétentions de David et Laura. Le premier souhaiterait hériter des droits que touchait son père de son vivant sur la vente de ses albums. Laura demanderait un pourcentage sur les ventes d'albums, la maison de Marnes-la-Coquette où Johnny et décédé, et quelques objets lui ayant appartenu. Tous deux exigeraient également -au même titre que Laeticia et ses filles- un droit de regard sur les œuvres qui pourraient être publiées à titre posthume.

Voir: Rendez-vous le 19 octobre pour un dernier Johnny "made in rock'n'roll"

David et Laeticia Hallyday ont de fait été déshérités, ce qui est en principe interdit en droit français mais pas aux Etats-Unis. Ils estiment que le testament rédigé par Johnny en Californie relève néanmoins de la loi française. C'est sur ce point que doit trancher l'audience du 30 novembre.

Une échéance qui pourrait avoir fait réfléchir les deux parties. Si la justice française s'estimait incompétente, David et Laura ne pourraient plus rien exiger. Dans le cas contraire, un quart du patrimoine de Johnny reviendrait alors à Laeticia Hallyday et 3/16e à chacun des quatre enfants. Les deux camps ont donc beaucoup à perdre.

Un premier round en référé (procédure d'urgence) avait déjà conduit au gel d'une partie des biens du chanteur: sa villa de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), celle de Saint-Barthélemy ainsi qu'une partie de ses droits artistiques.

Les deux propriétés californiennes de Santa Monica et Los Angeles n'étaient en revanche pas concernées par cette mise sous séquestre.

Depuis la mort du chanteur, une partie des biens de la star ont été regroupés dans un trust basé en Californie dont Laeticia est l'unique bénéficiaire.

Lire aussi:

Adeline Blondieau vend ses souvenirs de Johnny Hallyday

David Halliday: ce que Johnny n'a jamais voulu faire pour lui

Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday se déchirent depuis la mort de Johnny sur l'héritage.


Commentaires

-