Hommage populaire de Johnny: Brigitte Macron a convaincu Laura Smet et David Hallyday de s'y rendre

Conflit consommé

Hommage populaire de Johnny: Brigitte Macron a convaincu Laura Smet et David Hallyday de s'y rendre

Publié le :

Mercredi 28 Février 2018 - 12:57

Mise à jour :

Mercredi 28 Février 2018 - 13:01
Christophe Barbier a révélé mardi dans "C dans l'air" sur France 5 que les aînés de Johnny Hallyday, David et Laura, ne voulaient pas se rendre à l'hommage populaire. Et que c'est Brigitte Macron, aidée par son époux, qui les a fait changer d'avis.
© Yoan VALAT / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La cassure entre David Hallyday, Laura Smet et leur belle-mère Laeticia Hallyday est de plus en plus marquée. Elle semble même irréparable. Le litige qui les oppose sur l'héritage de Johnny n'est apparemment que l'aboutissement de longs mois de désaccords et d'une relation bien plus conflictuelle qu'ils n'ont laissé paraître dans les médias du vivant du rockeur.

Les relations entre eux trois étaient tellement tendues après le 6 décembre dernier que les aînés de Johnny avaient refusé d'assister à l'hommage populaire selon Christophe Barbier, qui a révélé mardi 27 au soir dans C dans l'air sur France 5 qu'il a fallu que Brigitte et Emmanuel Macron pour que la famille s'affiche unie ce jour-là.

 

Line Renaud aurait ainsi averti le président de la République de la décision de Laura Smet et David Hallyday. Il aurait alors prévenu son épouse, qui aurait alors pris une initiative peu commune pour une première dame.

Voir aussi: Sylvie Vartan n'a jamais perçu de pension alimentaire de Johnny Hallyday pour leur fils David

"Brigitte Macron, toujours diplomate, improvise un thé à l'Élysée, où les deux enfants viennent, le Président fera une apparition, et c'est là qu'on arrive à transiger pour que quand même, aux yeux de la France, il n’y ait pas cette absence funeste des deux aînés qui aurait été un événement, cela aurait été une cassure", a expliqué l'éditorialiste.

Voir aussi: patrimoine - peut-on, comme Johnny Hallyday, déshériter ses enfants et privilégier son conjoint?

La catastrophe a donc été évitée, possiblement grâce à l'intervention des Macron, le 9 décembre (jour de l'hommage populaire). Mais ces tensions ont fini par éclater à l'annonce du contenu du testament américain de Johnny Hallyday.

Laura Smet, blessée d'avoir été déshéritée par son père, avait publiquement annoncé qu'elle comptait se battre pour obtenir ce qui, selon elle, lui revenait de droit (à elle et à son frère). Elle avait aussi laissé entendre que Laeticia Hallyday l'avait empêché de voir son père avant sa mort, à l'hôpital.

Entre Sylvie Vartan, Nathalie Baye, Line Renaud, Jean Reno et d'autres célébrités proches du clan Hallyday, tout le monde a pris son parti pour dire que telle ou telle chose était vraie ou fausse.

Jean-Claude Camus a voulu rétablir la (sa?) vérité sur un point: selon lui, contrairement à ce que dit Laura Smet, ce n'est pas Laeticia Hallyday qui a congédié la jeune femme lorsqu'elle a souhaité voir son père à Marnes-la-Coquette trois jours avant son décès. C'est Johnny lui-même qui a envoyé son infirmière. Car Laeticia a refusé de le faire. Elle lui aurait dit "tu ne peux pas me demander ça". Mais la fille aînée de Johnny aurait donc tenu sa belle-mère pour responsable.

Selon Christophe Barbier, Laura Smet et David Hallyday ne voulaient pas se rendre à l'hommage national. Mais Brigitte Macron leur a fait changer d'avis.

Commentaires

-