La fille de Michel Sardou témoigne après avoir subi un viol collectif

La fille de Michel Sardou témoigne après avoir subi un viol collectif

Publié le 02/03/2019 à 18:17 - Mise à jour à 18:18
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Après avoir subi un viol collectif en 1999 Cynthia Sardou, la fille de Michel Sardou, a choisi de témoigner lors d'une conférence mercredi 20. Elle est revenue sur cet épisode glaçant de sa vie du quel a réussi à se relever.

La fille de Michel Sardou, Cynthia Sardou, a été victime d'un viol collectif en 1999. L'ancienne journaliste, aujourd'hui âgée de 25 ans, a témoigné de cet épisode glaçant et de sa lente reconstruction lors d'une conférence dans le Calvados mercredi 20 février.

La vie de la fille du chanteur bien connu a basculé dans la nuit du 24 au 25 décembre 1999. Alors journaliste pour Canal +, elle s'est fait enlever par trois hommes à la sortie des bureaux de la chaîne cryptée.

"J’ai senti des bras qui m’agrippaient dans le noir. Quelques instants plus tard, des hommes m’emportaient en voiture, un capuchon sur la tête, un couteau sous la gorge", s'est-elle rappelé. La jeune femme de 26 ans a alors été violée pendant des heures avant d'être abandonnée seule sur un terrain vague de la banlieue parisienne.

A voir aussi: Michel Sardou a donné son dernier concert, il dit adieu à la musique

Cynthia Sardou a ensuite évoqué sa lente reconstruction, entourée de sa famille mais aussi de professionnels. "J’ai eu d’autres portes de sorties qui m’ont sauvée. J’ai beaucoup marché, beaucoup lu, j’ai pratiqué le kick-boxing à outrance. Je frappais pendant des heures dans un punching-ball pour que sorte cette colère. C’était à la mesure de ce qu’on m’avait fait", a-t-elle expliqué.

La quadragénaire a aussi choisi de quitter la France et de refaire sa vie outre Atlantique au Québec où elle gère maintenant une société de communication.

Si elle tenait cette conférence dans la petite ville de Tilly-sur-Seulles, c'était avant tout pour s'adresser aux victimes viol et leur montrer qu'une reconstruction est possible après un tel drame.  "On m’a arraché mon identité, ma personnalité. C’est vrai que je ne suis plus la même que celle que j’étais. Mais, en même temps, quelque chose au plus profond de moi s’est construit", a-t-elle expliqué à son assistance, des propos cités dans Le Parisien.

Mais elle a aussi évoqué le procès de ses violeurs: ils ont chacun écopé de 10, 13 et 15 ans de prison ferme. "Ils en ont purgé la moitié et sont aujourd’hui dans la nature", a-t-elle expliqué sans remettre en cause la globalité du système judiciaire français.

Elle a par contre plaidé pour que la prescription soit "à tout prix" levée. "Les victimes ont parfois besoin de temps et il faut le leur laisser", a-t-elle estimé en ajoutant que le suivi psychologique des agresseurs devrait être systématiquement mis en place.

Très discrète dans les médias, Cynthia Sardou a donné quelques conférences en France en février et a aussi pris la parole dans certains médias francophones pour témoigner de son passé douloureux. "Merci à tous pour vos messages", écrivait-elle vendredi 1er mars sur sa page Facebook avant de s'envoler pour le Canada.

A lire aussi:

Isère: il agressait sexuellement des adolescentes et des personnes âgées, la piste d'un violeur en série?

En vacances pour se consoler de la mort de son mari, elle est violée en réunion

Il viole sa fille mineure et lui fait un enfant, 12 ans de prison

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La fille de Michel Sardou a évoqué le viol collectif dont elle a été la victime lors d'une conférence.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-