Sur Instagram, Laurence Boccolini parle de sa maladie pour la première fois

Confidences

Sur Instagram, Laurence Boccolini parle de sa maladie pour la première fois

Publié le :

Lundi 26 Mars 2018 - 13:49

Mise à jour :

Lundi 26 Mars 2018 - 14:11
Après des années de souffrance, Laurence Boccolini a décidé de sortir de son silence samedi sur son compte Instagram en évoquant pour la première fois la maladie qui la ronge. La présentatrice de "Money Drop" souffre de Polyarthrite Rhumatoïde.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle s'est libérée. Après des années de souffrance, Laurence Boccolini a décidé de sortir de son silence en évoquant pour la première fois la maladie qui la ronge, une maladie auto-immune qui lui déforme les doigts. La présentatrice de Money Drop a fait cette confidence samedi 24 sur son compte Instagram où elle a posté un long message accompagné d'une photo d'elle et de son chat. "Même avec le plus beau des mainecoon sous mes doigts, mes mains restent ce qu'elles sont depuis des années ... (très déformées) et j'en suis désolée...mais je ne veux plus les cacher", a-t-elle écrit avant de s'adresser directement à sa maladie.

"Polyarthrite Rhumatoïde mon amie ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d'années ...Je te déteste. Mais je remercie chaque jour la force qui m’est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux".

Puis, Laurence Boccolini a tenu à remercier la chanteuse Hélène Ségara pour son soutien. "Merci à Hélène Ségara qui il y a deux ans dans les coulisses de Money Drop m'a dit qu'il n'y avait aucune raison d'avoir honte de ma maladie. J'ai mis le temps mais je t'ai écouté tu vois", a-t-elle conclu accompagnant son message des hashtags #bodypositive et #lifeisbeautiful.

Lire aussi - Laurence Boccolini: insultée par les fans de Cyril Hanouna, l'animatrice de TF1 supprime son compte Twitter

Comme l'a rappelé l'Inserm sur son site Internet, la Polyarthrite Rhumatoïde est une maladie inflammatoire sévère qui touche les articulations. Elle commence le plus souvent par un enraidissement douloureux qui évolue par poussées vers la destruction des articulations. Elle est deux à trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

A noter que la fumée de tabac joue un rôle très important: la polyarthrite rhumatoïde est plus fréquente, plus grave, et répond moins au traitement chez les fumeurs.

Laurence Boccolini a révélé la maladie dont elle souffre depuis des années.

Commentaires

-