Le chanteur des Eagles of Death Metal fustige les manifestants anti-armes à feu

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le chanteur des Eagles of Death Metal fustige les manifestants anti-armes à feu

Publié le 26/03/2018 à 15:54 - Mise à jour à 15:59
© PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jesse Hughes, le chanteur des Eagles of Death Metal qui était présent lors des attentats du Bataclan, a sévèrement critiqué les manifestants anti-armes à feu dimanche. A l'appel des étudiant de Parkland, dont l'établissement a été la cible d'une tuerie de masse, des dizaines de manifestations contre les armes ont été organisées.

Bien qu'il ait été le témoin des attentats du Bataclan à Paris en 2015, le chanteur des Eagles of Death Metal aime les armes à feu. Et il l'a fait savoir dimanche 25 alors que des manifestations anti-armes étaient organisées la veille aux Etats-Unis.

Jesse Hughes s'en est violement pris aux manifestants sur Instagram et il a fustigé l'action des militants anti-armes qu'il a jugée "pathétique et dégoutante".

A voir aussi: La mobilisation anti-armes continue, mais l'élan politique manque

Utilisant son statut de "survivant d'une fusillade de masse", il a pointé du doigt les élèves qui avaient "protesté et séché les cours" qui selon lui "insultaient la mémoire de ceux qui ont été tués" et lui-même.

Pour le rockeur, adopter une loi interdisant les armes à feu reviendrait à "dénigrer la mémoire et nous (la population) maudire en exploitant la mort de 16 de vos camarades de classes pour quelques likes sur Facebook et un éclairage médiatique".

L'image qui accompagnait le texte était un dessin représentant une femme qui expliquait à son interlocuteur avoir "rangé son arme pour mettre fin à la violence". L'homme face à elle lui répondait alors avoir "coupé son propre sexe pour arrêter les viols".

Plusieurs manifestations contre les armes à feu ont été organisées partout dans le monde à l'initiative des étudiants de l'école de Parkland qui ont récemment été victimes d'une tuerie de masse au sein de leur établissement.

Les élèves avaient appelé la population à défiler à Washington pour demander "l'arrêt des violences par arme à feu". Des milliers de personnes, dont des stars, ont répondu à l'appel samedi 24 et d'autres manifestations ont été organisées dans d'autres villes des Etats-Unis.

La publication du leader du groupe Eagles of Death Metal a créé la polémique. Il y est cependant habitué puisqu'il a déjà tenu de tels propos. Après les attentats du Bataclan, il avait par exemple insinué que les vigiles présents dans la salle de concert étaient complices des terroristes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Jesse Hughes, pro-armes à feu, a vivement critiqué les manifestations contre les armes aux Etats-Unis.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-