Mort de Johnny Hallyday: l'Etat exige 25.000 euros pour des frais liés aux obsèques

Mort de Johnny Hallyday: l'Etat exige 25.000 euros pour des frais liés aux obsèques

Publié le :

Mercredi 29 Mai 2019 - 15:55

Mise à jour :

Mercredi 29 Mai 2019 - 16:07
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon une information du Parisien, l'Etat s'impatiente de voir la famille Smet régler une note de 25.000 euros avancés par les contribuables pour payer les fleurs de l'hommage national du 9 décembre 2017. Une goutte d'eau cependant dans le total des dettes fiscales du rockeur.

De son vivant, Johnny Hallyday connaissait déjà quelques déboires avec le fisc dont il était débiteur. Mais le rockeur a aussi contracté quelques dettes vis-à-vis de Bercy après son décès et les autorités s’impatientent de revoir un jour l’argent dépensé par le contribuable.

Selon une information du Parisien, l’Etat français a ainsi avancé certains frais liés à l’hommage populaire qui a accompagné les obsèques de la star le 9 décembre et notamment payé pour une dizaine de couronnes de fleurs pour un montant de 25.000 euros. Un an et demi après la cérémonie, l’Etat n’a toujours pas été remboursé par la veuve du rockeur.

Mais les fleurs ne sont qu’une goutte d’eau dans l’océan du contentieux financier entre la famille Smet puisque selon plusieurs estimations, le montant exact de la dette fiscale envers l’Etat se monterait à 10 ou 11 millions d’euros. Ces sommes correspondent à des dettes de Johnny Hallyday envers le fisc que l’artiste n’a jamais réglé estimant ne pas disposer des liquidités nécessaires. De son vivant le rockeur a souvent accumulé plusieurs ennuis financiers causés notamment par son goût marqué pour la dépense. Un article des Inrockuptibles citant un ancien conseiller fiscal de la star estime que Johnny dépensait pour son train de vie entre 200.000 et 400.000 euros par mois (voir ici).

Lire aussi: Eva Longoria en vacances à Saint-Barth dans la villa de Johnny (photos)

Résultat: si la star possédait effectivement un patrimoine immobilier, la trésorerie était souvent dans le rouge et les impayés fiscaux se sont accumulés.

La mort de Johnny n’a d’ailleurs en rien arrêté les procédures et sa veuve, Laeticia, serait toujours en négociation avec Bercy.

Voir aussi:

Jean-Louis Murat s'attaque violemment à Johnny Hallyday et PNL

Le jour où Sardou et Johnny ont vomi sur une célèbre actrice (vidéo)

Johnny Hallyday accumulait les dettes fiscales.


Commentaires

-