Mort de Pierre Bénichou, de France Soir aux "Grosses Têtes", un parcours hors norme

Mort de Pierre Bénichou, de France Soir aux "Grosses Têtes", un parcours hors norme

Publié le 01/04/2020 à 11:00 - Mise à jour le 18/04/2020 à 13:10
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Pierre Bénichou s’est éteint dans son sommeil entre lundi et mardi. Aucun lien avec le Covid-19. Cet ancien stagiaire de France Soir était devenu un des directeurs emblématiques du Nouvel Observateur, avant de devenir un des grands blagueurs de l'émission de RTL, Les Grosses têtes.

Bernard Henri Lévy, Philippe Labro, Laurent Ruquier. Les réactions sont nombreuses suite à l’annonce du décès de Pierre Bénichou dans la nuit de lundi à mardi.  C’est son fils, Antoine, qui a fait part de la terrible nouvelle à l’agence France Presse, en soulignant que son père était décédé «dans son sommeil», et que sa disparition n’était en rien liée à l’épidémie actuelle.

De France Soir au Nouvel Obs, un parcours professionnel atypique

Né en 1938 à Oran, Pierre Bénichou et  venu à Paris pour terminer ses études, n’a même pas 20 ans quand il  devient stagiaire à France Soir. Rejoignant le Nouvel Observateur en tant que rédacteur en chef adjoint en 1968, il deviendra, 10 ans plus tard, le rédacteur en chef avant d’endosser le costume de directeur adjoint du news en 1985.

Gouaille et sa culture intarissable

Dans les années 1990, le journaliste se fait connaître du grand public en rejoignant l’équipe des «Grosses Têtes», et au début du nouveau millénaire, sa gouaille et sa culture intarissable l’amènent à rejoindre l’entourage de Laurent Ruquier, avec lequel il multipliera les chroniques radio et télé. Quand Laurent Ruquier reprend les commandes des Grosses Têtes en 2014, Pierre Bénichou fait partie de l’équipe.

Vibrant hommage

A 82 ans, Pierre Bénichou, beau père du comédien Vincent Lindon, laisse une image d’un bon vivant et d’un érudit  discret. Le Ministre de la culture, Franck Riester, lui a rendu un vibrant hommage: «Charismatique et brillant, il savait allier l’humour le plus décalé à la plus grande rigueur journalistique »

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La disparition de Pierre Bénichou attriste le paysage du journalisme français

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-