Noël royal à Sandringham

Noël royal à Sandringham

Publié le 24/12/2019 à 09:17 - Mise à jour à 10:05
Instagram/Buckingham Palace
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
La reine Elizabeth II accueille ses invités dans sa résidence de Sandringham, pour des fêtes de Noël en toute simplicité.  Au menu, du pudding et une chasse à cour. Oh my God!
 
La photo publiée sur Instagram a fait craquer tous les fans de la famille royale d’Angleterre: le prince George préparant un Christmas Pudding sous le regard attendri de son père William, son grand-père Charles et son arrière-grand-mère, la reine Elizabeth herself. C’est aussi Noël pour sa très gracieuse majesté et les siens, et de manière plus simple qu’on pourrait le penser. 
 
 
La reine en avance à Sandringham 
 
Pour la famille royale, les festivités se déroulent traditionnellement à Sandringham, dans le Norfolk. La reine est la première à se rendre dans sa résidence d’hiver, quelques jours avant Noël, et en train s’il vous plait ! Cette année, son époux le prince Philip, manquait d’ailleurs à l’appel de ce voyage, hospitalisé à Londres depuis vendredi, officiellement «en raison de problèmes de santé préexistants». Le duc d’Edimbourg, 98 ans, devrait toutefois pouvoir rejoindre les siens aujourd’hui ou demain, selon son fils Charles. 
 
Elizabeth II a donc suivi son programme habituel : voyage à Sandringham, dernières signatures de cartes de vœux (900 chaque année, cela commence dès l’été), enregistrement de la traditionnelle allocution de Noël… en attendant le reste des invités. 
 
Ils seront en réalité peu nombreux demain autour de la table de fêtes, vingt-quatre précisément, sans les enfants qui dégustent leur repas dans la nursery. Et s’il était jadis hors de question de déroger à la tradition du Noël à Sandringham (Diana n’a jamais pu y échapper), la famille royale ne sera pas au complet puisque le prince Harry, son épouse Meghan Markle et le petit Archie passent les fêtes aux Etats-Unis. 
 
Tea Time et cadeaux ce 24 décembre 
 
Le prince William, Kate Middleton et leurs trois enfants sont en revanche bien présents cette année, ainsi que le prince Charles et sa femme Camilla. Les autres invités arrivent en début d’après-midi à Sandringham et prendront un peu de temps pour s’installer et se changer avant de gagner le salon blanc pour le Tea time. 
 
Et pendant que les adultes bavardent autour de leur tasse de thé et de ces scones très appréciés de la reine, les enfants sont invités à poser des décorations sur le grand sapin : un ornement chacun et Elizabeth II passera ensuite immanquablement derrière eux pour vérifier que tout est harmonieux.
 
Chez les Windsor, le 24 décembre est aussi le jour des cadeaux. Une tradition veut d’ailleurs que les membres de la famille s’échangent des présents frivoles. C’est ainsi que la reine peut recevoir un… bonnet de bain. 
 
Deux offices religieux le jour de Noël et une chasse à cour
 
A Sandringham, Noël se célèbre de manière solennelle. Avec une matinée bien remplie puisque la famille royale assiste à deux offices religieux en l’église Sainte-Marie-Madeleine, le premier, en privé à 9 heures, et le second, public, à 11 heures. Entretemps, les membres de la famille seront retournés se changer au palais, avant d’arriver à pied à la seconde messe. Tous, sauf la reine, qui s’y rend en voiture, c’est aussi une tradition. 
 
Le repas de Noël des Windsor est moins copieux qu’on pourrait l’imaginer. Le menu, en français, décline une entrée, de la dinde rôtie servie avec des légumes racines et en dessert l’incontournable Christmas Pudding. C’est le ventre néanmoins bien rempli que la Royal family se retrouve ensuite dans la salle de bal, pour regarder un film.  
 
A Sandringham, les célébrations de Noël s’achèvent le 26 décembre, jour où des invités un peu moins proches de la couronne sont conviés et, pour ces messieurs, participent à une chasse à courre. Les décorations, elles, resteront en place jusqu’en février, lorsque la reine quittera Sandringham pour rejoindre Buckingham. 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le prince George, 6 ans, en apprenti pâtissier

Fil d'actualités Culture