Par peur des agressions homophobes, Matthieu Delormeau s'est procuré une arme (vidéo)

Par peur des agressions homophobes, Matthieu Delormeau s'est procuré une arme (vidéo)

Publié le :

Jeudi 14 Février 2019 - 14:02

Mise à jour :

Jeudi 14 Février 2019 - 14:13
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Lors de l'émission Touche pas à mon poste de mercredi 13, Matthieu Delormeau a fondu en larmes. Il a expliqué être terrifié par les agressions homophobes et s'être procuré une arme non létale pour faire face à de potentielles violences.

Matthieu Delormeau a ajouté son témoignage à ceux des nombreux homosexuels visés par des agressions, mercredi sur le plateau de TPMP. L'équipe de Cyril Hanouna recevait Lyes Alouane, jeune homosexuel filmé en train d'être violemment agressé dans un numéro d'Envoyé spécial.

Emu par le témoignage du jeune homme molesté à Gennevilliers dans le reportage diffusé sur France 2, Matthieu Delormeau a tenu à prendre la parole. Les yeux embués de larmes, il a expliqué se sentir menacé "en permanence".

"Moi, ça m'est arrivé il y a trois jours à Châtelet. Ils m'ont suivi à deux en me traitant de pédé", a raconté le chroniqueur, soulagé que les deux homophobes aient finalement décidé d'arrêter de l'insulter sans en venir aux mains.

A voir aussi: Kylian Mbappé victime d'un acte antisémite, raciste et homophobe (photo)

"Je ne pensais pas que cela m'arriverait un jour", a-t-il avoué en expliquant qu'il était toujours muni d'une arme. Il a cependant précisé qu'il s'agissait d'une arme non létale.

En pleurs il a reçu le soutien de certains de ses collègues, et amis, sur le plateau.

Selon un rapport de l'association SOS Homophobie, une agression physique homophobe avait lieu tous les trois jours en France en 2017.

A lire aussi:

"Ligue du LOL": après la misogynie, les dérapages homophobes

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Après l'agression, la délicate reconstruction des victimes d'homophobie

Matthieu Delormeau se sent menacé "en permanence" et pour faire face aux agressions homophobes il a décidé de s'armer.

Commentaires

-