Soupçons d’escroquerie: Igor et Grichka Bogdanoff, victimes "d’une réalité parallèle’’

''Ami''

Soupçons d’escroquerie: Igor et Grichka Bogdanoff, victimes "d’une réalité parallèle’’

Publié le :

Dimanche 24 Juin 2018 - 12:21

Mise à jour :

Dimanche 24 Juin 2018 - 12:25
Les frères Bogdanoff ont été mis en examen pour tentative d’escroquerie et escroquerie sur personne vulnérable jeudi. Les deux célébrités nient pourtant avoir abusé un producteur de télévision, ils se disent d’ailleurs ‘’victimes d’une réalité parallèle’’.
©THOMAS SAMSON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Igor et Grichka Bogdanoff ont été mis en examen pour tentative d’escroquerie et escroquerie sur personne vulnérable jeudi 21. Auparavant, ils avaient tous les deux été placés en garde à vue dans un commissariat du 16e arrondissement de Paris.

Les deux frères célèbres pour leurs émissions de vulgarisation scientifique sont en effet soupçonnés d’avoir abusé d’un producteur de cinéma.

Ils auraient volé pas moins de 800.000 euros à cette personne, dont on ignore encore l’identité, et lui promettant de ‘’juteux placements, dans des projets artistiques, cinématographiques et scientifiques, mais aussi dans l’achat de véhicules de luxe’’.

A voir aussi: Escroquerie sur personne vulnérable - les frères Bogdanoff mis en examen

Mais les jumeaux réfutent en bloc ces accusations. Ils ont d’ailleurs publié un communiqué vendredi 22 pour se défendre et prouver ‘’leur parfaite innocence’’.

‘’Nous n’avons jamais perçu aucune somme de notre ami, contrairement à ce qui a été rapporté de manière délirante", ont-ils ainsi indiqué.

Ils ont cependant concédé avoir déjà travaillé avec leur accusateur qu’ils auraient rencontré en octobre 2017 sur le tournage du film Le Noni.

Il leur avait alors proposé de ‘’participer à la production et à la mise en œuvre de nos projets en cours’’, ce que les frères avaient accepté ‘’de toute bonne foi’’.

Dans un interview au Parisien, Grichka Bogdanov a cependant donné plus de détails sur cette affaire.

Avec son frère, ils auraient décidé de relancer Temps X, l’une de leurs émissions, en collaboration avec leur accusateur.

"Nous avons cédé 50 % de la marque à Cyrille. Soit deux chèques de 125 000 euros qui, ajoutés à la vente de la moitié de la maison d’Igor, ont entraîné le signalement Tracfin", a t’il expliqué.

L’animateur a aussi évoqué un ‘’conflit’’ qui opposerait sa victime présumée à son ancienne compagne.

‘’Nous sommes victimes d’une réalité parallèle’’, s’est défendu Grichka Bogdanoff.

Igor et Grichka Bogdanoff ont été mis en examen pour escroquerie vendredi.

Commentaires

-