Agression sexuelle: Uma Thurman s'en prend à Harvey Weinstein dans un message Instagram

Agression sexuelle: Uma Thurman s'en prend à Harvey Weinstein dans un message Instagram

Publié le :

Vendredi 24 Novembre 2017 - 10:44

Mise à jour :

Vendredi 24 Novembre 2017 - 10:57
©Loïc Venance/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans un message posté sur Instagram, Uma Thurman a expliqué à demi-mot qu'elle était, elle aussi, l'une des victimes d'Harvey Weinstein. La star de "Pulp Fiction" a adressé un message personnel au producteur américain, demandant à ses fans de "rester à l'écoute" pour de futurs révélations.

Discrète depuis la révélation du scandale Weinstein, Uma Thurman a décidé de sortir de son mutisme. Dans un message posté sur Instagram, jeudi 23, la jolie blonde a tout d'abord souhaité un joyeux Thanksgiving à ses fans avant d'expliquer à demi-mot qu'elle était, elle aussi, l'une des victimes de Harvey Weinstein. "J'ai dit récemment que j'étais en colère, et j'ai quelques raisons de l'être, #metoo, au cas où vous ne l'aviez pas deviné en regardant l'expression sur mon visage", a écrit la comédienne de 47 ans, faisant référence à la photo qu'elle a soigneusement choisi pour illustrer sa déclaration mais aussi au second hashtag lancé après les révélations d'agressions sexuelles et de harcèlement à l'encontre du producteur américain.

Puis, la star de Pulp Fiction s'en est prise personnellement à Harvey Weinstein. "Je pense que c'est important de prendre son temps, d'être juste et exacte alors… Joyeux Thanksgiving à tout le monde! (Excepté toi Harvey, et tous tes méchants conspirateurs – je suis contente que tout aille lentement – tu ne mérites pas une balle)", a écrit l'actrice de Kill Bill insinuant au passage qu'elle avait encore des révélations à faire et qu'il fallait donc "rester à l'écoute".

Pour rappel, la quadragénaire a joué de nombreux films de Quentin Tarantino, tous produits par Miramax et The Weinstein Company. C'est pourquoi, elle avait été rapidement interrogée suite à la révélation du scandale Weinstein. Mais à ce moment, Uma Thurman avait préféré garder le silence. "Je n'ai pas de déclaration toute prête à vous faire, parce que je ne suis pas une enfant, et j'ai appris que quand je parle sous le coup de la colère, je regrette généralement ma manière de m'exprimer. Donc j'attends de me sentir moins en colère. Et quand je serai prête, je dirai ce que j'ai à dire", avait-elle ainsi expliqué lors d'une interview.

Voir plus loin: Harvey Weinstein: l'avocat qui a défendu DSK en 2011 assurera la défense du producteur américain

Au total, plus de 100 femmes ont déclaré avoir été victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles de la part d’Harvey Weinstein. Parmi elles: Emma De Caunes, Léa Seydoux, Angelina Jolie, Judith Godrèche, Rosanna Arquette, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan, Asia Argento, Lucia Evans, Lucia Stoller, Ambra Battilana, Ashley Judd ou encore Lupita Nyong'o.

Uma Thur­man a avoué à demi-mot qu'elle avait elle aussi été sexuel­le­ment agres­sée par Harvey Weinstein.

Commentaires

-