"Camping 3": "pastis avec les jeunes, pastis plus fun" (VIDEO)

On n'attend pas Patrick?

"Camping 3": "pastis avec les jeunes, pastis plus fun" (VIDEO)

Publié le :

Lundi 27 Juin 2016 - 15:02

Mise à jour :

Mercredi 29 Juin 2016 - 07:56
Patrick Chirac et ses amis campeurs sont de retour mercredi pour une troisième saison au Camping. Un film spécialement conçu pour la famille et les vacances avec les lourdeurs que cela implique, mais un résultat plutôt réussi pour le genre, bien rythmé grâce notamment à un petit coup de jeune dans le casting.
©Pathé Distribution
PARTAGER :

Auteur : Victor Lefebvre

-A +A

L'été: le soleil, la plage, les barbecues, les transats et les comédies populaires et familiales sur le thème des vacances. Cette année c'est Franck Dubosc, alias Patrick Chirac, qui invite à nouveau à prendre l'apéro dans Camping-3, toujours servi par Fabien Onteniente et qui sort ce mercredi 29.

Le slip de bain de Patrick, la caravane de Jacky et Laurette (Claude Brasseur et Mylène Demongeot), la moustache de Paulo (Antoine Duléry) sont bien là. Tous les ténors des deux précédents épisodes sont de retour, à l'exception de Mathilde Seigner.

Ressortir une nouvelle fois Camping après un deuxième film assez moyen et en surfant sur les vacances pouvait laisser présager de quelques lourdeurs. Et bien sûr le résultat ne brille pas par une débauche d'originalité et d'intelligence. Mais le tout est plutôt positif -en tout cas agréablement surprenant.

La base de la saga est conservée: des philosophes de l'apéro et artistes de la merguez, clichés parmi les clichés, qui se retrouvent pour les vacances dans le bassin d'Arcachon, au Camping des Flots bleus. Patrick Chirac -le dragueur sur le retour- tente d'oublier son âge sous sa teinture jaunâtre. Ce qui est d'autant plus difficile que trois jeunes en galère de logement s'invitent sous sa tente. Fraîchement divorcé, Paulo s'interroge après avoir été diagnostiqué gay un soir de fête. Jacky perd la tête à en oublier l'heure de l'apéro.

Un doigt de nouveauté donc pour ces personnages. Mais ce sont surtout les trois invités de ce Camping 3 qui changent la donne. Plutôt qu'un grand grincheux (Gérard Lanvin dans Camping2006) ou un petit maniaque (Richard Anconina dans Camping 2, 2009), Fabien Onteniente a parié sur trois petits jeunes inconnus du grand public et à la dégaine de 2Be3.

Le décalage avec les campeurs professionnels vieillissants est efficace. Les jeunes apportent avec eux des gags et des répliques plus modernes. Le rythme y gagne beaucoup. Si aucun acteur ne déçoit ni ne brille vraiment, le résultat est là: on rit pendant ce film, parfois de consternation. Car certes, tout cela ne vole pas très haut, mais ce n'est pas l'objectif.

Le souci vient surtout de l'ersatz de scénario qui accumule les facilités pour servir d'ossature aux blagues. On retrouve la sempiternelle histoire d'amour entre la superbe fille riche (Leslie Medina) et le garçon gominé, joueur de guitare sur la plage, mais dont la sensibilité à fleur de peau montre qu'il est "plus qu'un mec qui a raté The Voice". Le père de la belle, un tantinet raciste (Gérard Jugnot), la mère bourgeoise (Michèle Laroque) et le baiser sous la pluie sont aussi là.

De quoi rappeler une nouvelle fois que ce Camping 3 n'est rien de plus qu'un moment sympathique, bien que parfois lourd. Pas beaucoup plus original ni plus fin qu'un pastis lors d'un apéro, il reste un classique des vacances plutôt réussi, dès lors qu'on ne s'attend pas à un cocktail plus élaboré.

(Voir ci-dessous la bande-annonce de Camping 3):

 

Auteur : Victor Lefebvre

La fine équipe du camping des Flots bleus est de retour cet été.

Commentaires

-