César 2016: "Fatima", "Marguerite" et "Mustang" vainqueurs de la soirée (VIDEO)

Palmarès équilibré

César 2016: "Fatima", "Marguerite" et "Mustang" vainqueurs de la soirée (VIDEO)

Publié le :

Samedi 27 Février 2016 - 00:42

Mise à jour :

Samedi 27 Février 2016 - 00:45
"Fatima" meilleur film, quatre César pour "Marguerite" et "Mustang", Vincent Lindon et Catherine Frot meilleur acteur et meilleure actrice: il y en a eu pour tout le monde (ou presque) vendredi soir à la 41e cérémonie des César du cinéma français.
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

Le cinéma français a prouvé une nouvelle fois sa grande diversité en partageant ses récompenses vendredi soir lors de la 41e cérémonie des César. Trois films sont ressortis du lot -Fatima, Marguerite et Mustang-, tandis que comme prévu Vincent Lindon et Catherine Frot ont été sacrés meilleur acteur et meilleure actrice.

Fatima, de Philippe Faucon, a reçu trois César, dont le plus prestigieux, celui du meilleur film. Il a également été récompensé par les César du meilleur espoir féminin décerné à Zita Hanrot, et de la meilleure adaptation. Le film dresse le portrait d'une femme de ménage immigrée algérienne, dans la banlieue de Lyon, qui a du mal à s'exprimer en français mais fait tout son possible pour que ses deux filles aient le meilleur avenir dans la société française.

Marguerite, de Xavier Giannoli, a remporté quatre César, dont celui de la meilleure actrice pour Catherine Frot, dans le rôle d'une cantatrice qui chante faux mais à qui personne n'ose le dire, un personnage tiré d'une histoire vraie. Le film a aussi reçu les César des costumes, des décors et du son.

Quatre César également pour Mustang, le film de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüsen, qui représentera la France aux Oscars dimanche soir à Los Angeles. A cette histoire de cinq jeunes filles séquestrées chez elles pour être mariées de force dans la Turquie contemporaine, les votants de l'Académie des arts et techniques du cinéma ont décerné le César du meilleur premier film, du meilleur scénario original, de la meilleure musique et du meilleur montage.

Cette 41e soirée des César a été l'occasion de récompenser pour la première fois deux personnages discrets et presque timides, adorés de la profession mais jamais couronnés jusqu'alors malgré de nombreuses nominations: Vincent Lindon, César du meilleur acteur pour La loi du marché (qui lui avait valu le Prix d'interprétation à Cannes) et Arnaud Desplechin, sacré meilleur réalisateur pour Trois souvenirs de ma jeunesse.

Les grands absents du palmarès, malgré respectivement 9 et 8 nominations, sont les films Dheepan, de Jacques Audiard, pourtant Palme d'or à Cannes (mais ceci explique cela, point trop n'en faut?) et Mon roi, de Maïwenn.

Le vrai roi de cette 41e cérémonie -menée avec humour par Florence Foresti, qui l'a rendue plus dynamique et plus courte (ceci explique cela, point trop n'en faut?) que les années précédentes- a été Michael Douglas, à qui le président de la soirée Claude Lelouch a remis un César d'honneur et que les acteurs, réalisateurs, professionnels de la profession et invités du théâtre du Châtelet ont applaudi debout pendant de longues minutes.

(Voit ci-dessous la bande-annonce de Fatima, César 2016 du meilleur film):

 

Vincent Lindon est l'un des rares à avoir réalisé le doublé Cannes/César.

Commentaires

-