Chrisl Kyle, le vrai "American sniper" divise l'Amérique

Chrisl Kyle, le vrai "American sniper" divise l'Amérique

Publié le :

Mercredi 18 Février 2015 - 09:19

Mise à jour :

Mercredi 18 Février 2015 - 15:41
©Paul Moseley/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Derrière le succès d'"American Sniper", le dernier film de Clint Eastwood, se cache Chris Kyle. Un tireur d'élite américain aussi rude que meurtrier. Aux Etats-Unis, certains le considèrent comme un héros, d'autres comme un assassin.

Le dernier film de Clint Eastwood, American Sniperqui sort ce mercredi 18 sur les écrans français, fait polémique aux Etats-Unis depuis sa sortie sur les écrans américains le 16 janvier. Nominé pour cinq oscars, dont celui de meilleur film et du meilleur acteur pour Bradley Cooper, le film a ses partisans et ses détracteurs outre-Atlantique.

Adapté de la vie et du best-seller de Chris Kyle, un membre des Navy Seals (les commandos de marine américains), il s'attaque au portrait d'un homme qui est pour certains un héros de guerre et pour d'autres un fou de la gâchette.

Certes le film de Clint Eastwood prend des libertés pour faire de cette montagne de muscle texane un personnage plus complexe. Mais autour de cette production, qui a déjà rapporté plus de 320 millions d'euros dans le monde, les passions sur la personnalité du vrai "American Sniper" sont exacerbées.

En effet, les exploits de guerre de Chris Kyle, qui consistaient à protéger les soldats américains, se sont transformés en un tableau de chasse impressionnant. Celui que ses frères d'armes surnommaient "la Légende" et ses ennemis "le Diable de Ramadi" (une ville du centre de l'Irak) aurait abattu 250 insurgés selon ses mémoires, 160 selon le Pentagone.

Mais c'est aussi la personnalité du soldat à l'origine du film qui choque une partie du public. Chris Kyle était très fier d'avoir abattu autant de "sauvages", selon ses propres mots. Il se disait lui-même "soldat de Dieu" et disait ne pas vouloir, pour interpréter son rôle au cinéma, d'un "gauchiste" comme Matt Damon qu'il accusait d'avoir dénigré "le courage de nos soldats en Irak" dans Green Zone (de Paul Greengrass, 2010).

De retour de guerre, Chris Kyle s'est même vanté de nombreux meurtres de délinquants, s'érigeant en super-héros, mais ses dires n'ont pas été confirmés. Il a créé une entreprise de sécurité au slogan équivoque: "Contrairement à ce que votre maman vous a dit, la violence règle les problèmes". Un discours qui séduit l'Amérique profonde et conservatrice mais que Clint Eastwood a édulcoré dans le film. 

Au Texas, on envisage de créer un jour férié en l'honneur du soldat. Cette fête serait fixée au 2 février, date à laquelle Chris Kyle a été abattu en 2013 par un autre vétéran victime de stress post-traumatique. Le procès de son meurtrier, Eddie Ray Routh, ancien marine de 27 ans, se déroule actuellement au Texas.

 
Chris Kyle, le véritable "American Sniper".

Commentaires

-