Critique- "Jean-Christophe & Winnie": deux heures de bonheur en peluche (vidéo)

Critique- "Jean-Christophe & Winnie": deux heures de bonheur en peluche (vidéo)

Publié le :

Lundi 22 Octobre 2018 - 19:29

Mise à jour :

Mercredi 24 Octobre 2018 - 10:21
©The Walt Disney Company
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

CRITIQUE – Quarante ans après avoir adapté en dessin animé les aventures de Winnie l'ourson, les studios Disney présentent la version avec personnages réels et peluches qui bougent et qui parlent, dans le film "Jean-Christophe & Winnie", avec Ewan McGregor, qui sort ce mercredi dans les salles.

SORTIE CINÉ – Winnie l'ourson et ses amis reviennent au cinéma dans un film des studios Disney, pas sous la forme d'un dessin animé mais avec de vrais personnages et des peluches filmées en prises réelles: c'est Jean-Christophe & Winnie, qui sort sur les écrans français ce mercredi 24 octobre.

Quand il était enfant, Jean-Christophe passait des journées entières à jouer avec ses animaux en peluche dans l'imaginaire Forêt des Rêves bleus. Il y avait Winnie l'ourson et ses amis: Tigrou, l'âne Bourriquet, Porcinet, Coco Lapin, Maman Gourou et son bébé Petit Gourou, Maître Hibou.

Mais la vie a passé vite et Jean-Christophe est maintenant un adulte (Ewan McGregor), marié et père d'une petite fille qui a l'âge qu'il avait quand il jouait avec Winnie. Il est aussi, dans le Londres de l'après-guerre, responsable de la productivité au sein de la bagagerie Winslow, qui bat un peu de l'aile.

Lire aussi – Surpris en train d'embrasser une autre femme, Ewan McGregor divorce après plus de 20 ans de mariage

Un week-end, il est obligé de rester travailler à Londres pour préparer un plan de sauvetage de l'entreprise, ce qui le prive du week-end à la campagne qu'il avait prévu de passer avec sa femme et sa fille dans sa maison d'enfance du Sussex. Mais un voyage spatio-temporel va remettre Jean-Christophe en présence de ses amis en peluche qui vont l'aider, en faisant revivre son âme d'enfant et l'insouciance de sa jeunesse, à résoudre ses problèmes d'adulte –après une série d'événements imprévus et de rebondissements à suspense…

Les personnages de Jean-Christophe, de Winnie l’ourson et de ses amis, créés en 1924 par l'écrivain anglais Alan Alexander Milne, ont déjà été adaptés au cinéma dans un dessin animé de Walt Disney en 1977, avant de faire l'objet d'autres dessins animés et de séries. Ici les studios Disney ont voulu tourner un film en prises réelles, avec de vrais êtres humains et des peluches qui bougent et parlent.

La réalisation a été confiée à Marc Foster, réalisateur notamment de Neverland, Quantum of Solace ou World War Z. Il a su donner un ton pas trop gnangnan à une histoire qui rend hommage aux rêves d'enfance qu'on essaye de retrouver à l'âge adulte et fait l'éloge, face aux exigences du monde du travail, de l'insouciance, de l'amitié et du temps libre consacré à sa famille (et notamment des congés payés): "Faire rien conduit le plus souvent à bien faire", dit ainsi Winnie l'ourson.

C'est gentiment optimiste, ce sont presque deux heures (1h43) de bonheur en peluche, à l'image de l'attendrissant dialogue en fin de film: "Quel jour on est?", demande Winnie. "On est aujourd'hui", répond Jean-Christophe. "Oh! Mon jour préféré!", s'exclame le petit ourson.

Les retrouvailles entre Jean-Christophe (Ewan McGregor) et son ami d'enfance, Winnie l'ourson.

Commentaires

-