"Culturellement, le Maroc a dix siècles de retard": Franck Dubosc déclenche la polémique lors de la présentation de "Camping 3"

Sensible

"Culturellement, le Maroc a dix siècles de retard": Franck Dubosc déclenche la polémique lors de la présentation de "Camping 3"

Publié le :

Vendredi 17 Juin 2016 - 10:38

Mise à jour :

Vendredi 17 Juin 2016 - 11:38
Le film "Camping 3" avec Franck Dubosc en vedette sera frappé d'une interdiction aux moins de 16 ans au Maroc, du fait de la nudité de certains personnages. Une décision qui a provoqué le courroux du comédien.
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il est des films qui s’avèrent parfois sulfureux de manière pour le moins… inattendue. C’est le cas du dernier film de Fabien Onteniente, Camping 3, qui était en présentation lors du festival "Marrakech du Rire", dans la ville du même nom au Maroc.

Jamel Debbouze, le créateur de l’événement, avait d’ailleurs mis en garde le public marocain. Non pas que le propos du film soit outrageant (bien qu’un gag face référence à l’homosexualité refoulée d’un personnage), mais la présence dans la grande majorité du long-métrage de personnages en tenue d’été et de camping (forcément), soit slip de bain pour les hommes et bikinis pour les dames, pouvait heurter le public. Et ce fût bien le cas: lors de quelques scènes très légèrement grivoises (notamment une partie de volley-ball entre nudistes), une partie du public s’est montrée choquée et plusieurs spectateurs ont même quitté la salle.

Jusque-là, une situation gênante certes, mais pas encore de scandale. Qui ne viendra qu’avec l’interview qu’accordera le comédien Franck Dubosc, qui joue le rôle de Patrick Chirac dans la série de films, au magazine Téléstar. L’acteur, outré d’apprendre que le film qu'il montre sans gêne à son fils de six ans sortira certes au Maroc mais avec une interdiction aux moins de 16 ans, déclare, apparemment dépité: "C'est là où l'on se rend compte que culturellement, le Maroc a dix siècles de retard. Il y a encore beaucoup de travail à faire".

Et là, le scandale commence, comme souvent d’abord sur les réseaux sociaux qui sont enflammés pour critiquer les propos de Franck Dubosc. Accusé de prendre les Marocains pour des arriérés, les tweets de protestation pleuvent sur le comédien.

Le film sera interdit aux moins de 16 ans au Maroc.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-