Décès de Leonard Nimoy, le Monsieur Spock de "Star Trek" aux oreilles pointues (VIDEO)

Décès de Leonard Nimoy, le Monsieur Spock de "Star Trek" aux oreilles pointues (VIDEO)

Publié le :

Samedi 28 Février 2015 - 10:11

Mise à jour :

Samedi 28 Février 2015 - 17:12
©Araldo Di Crollalanza/Sipa
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

Il restera à jamais le Monsieur Spock aux oreilles pointues de la série "Star Trek" à la fin des années 1960. Leonard Nimoy vient de mourir à 83 ans d'une insuffisance respiratoire.

Dans la série, il avait 157 ans. Leonard Nimoy, l'interprète de Monsieur Spock aux oreilles pointues dans le feuilleton télévisé Star Trek, est mort vendredi à l'âge de 83 ans. Gros fumeur au début de sa vie –il avait arrêté il y a 30 ans–, il souffrait de problèmes aux poumons et avait été hospitalisé en début de semaine pour des douleurs à la poitrine.

Il laissera une trace sur la Terre essentiellement grâce à ce rôle de Monsieur Spock, mi-homme, mi-alien venu de la planète Vulcain, à bord du vaisseau spatial Enterprise commandé par le capitaine Kirk (William Shatner), dans la série Star Trek diffusée de 1966 à 1969.

Ce feuilleton télévisé, malgré la brièveté de sa diffusion, provoqua dans les années 70 un engouement comparable à ce que fut ensuite celui pour les films Star Wars. La série Star Trek sera adaptée au cinéma dans les années 80, puis sous la forme de deux nouveaux films en 2009 et 2013, mais sans connaître le succès phénoménal du feuilleton télévisé.

Les fans se souviendront du Monsieur Spock aux oreilles pointues, qui saluait en levant deux doigts (le majeur et l'annuaire), avait la capacité d'endormir n'importe qui en posant la main sur lui, et était tiraillé entre ses raisonnements logiques au premier degré tirés de sa provenance de Vulcain et ses émotions et contradictions venues de ses origines humaines.

Né le 26 mars 1931 à Boston, Leonard Nimoy était le fils d’un couple d'immigrés juifs orthodoxes ukrainiens. Il commença à faire l'acteur à 17 ans, décrocha de petits rôles dans des séries télévisées (La Quatrième Dimension, Bonanza, Perry Mason, Au-delà du réel, Le Virginien, Les Incorruptibles, Mission Impossible) ou des films secondaires, avant de devenir l'un des piliers de la série Star Trek.

Ce personnage de Spock le suivra ensuite tout au long de sa carrière, dans les différentes adaptations. Mais il jouera aussi dans Carlow (1971), L'invasion des profanateurs (1978), ou Atlantide, l'empire perdu (2001).

Et surtout, dans les années 1980, comme pour se libérer de ce personnage de Spock, il entamera une longue carrière au théâtre, jouant notamment dans les pièces Vol au-dessus d’un nid de coucous, Caligula, Sherlock Holmes, My Fair Lady. Il s’essaiera aussi à la photographie, à la chanson, et signera à 20 ans d'intervalle deux autobiographies aux titres ironiques: Je ne suis pas Spock (1975) et  Je suis Spock (1995).

Au cinéma, il passera aussi de l'autre côté de la caméra en réalisant quelques films, dont Trois hommes et un bébé en 1987, adaptation américaine du célèbre film français Trois hommes et un couffin de Coline Serreau.

Outre un clin d'œil dans Star Trek Into Darkness en 2013, une des dernières apparitions de Leonard Nimoy au cinéma remonte à 2011, dans Transformers-3: La face cachée de la Lune, du réalisateur Michael Bay, dont il avait épousé la cousine, Susan Bay, en 1989, sa seconde épouse après 33 ans de mariage avec l'actrice Sandra Zober avec qui il eut deux enfants, Julie et Adam, aujourd'hui âgés de 59 et 58 ans.

(Revoir ci-dessous des extraits de la série télévisée):

 

 

Monsieur Spock avait 157 ans et les oreilles pointues


Commentaires

-