"Dragons-3": flammes, je vous aime (vidéo)

"Dragons-3": flammes, je vous aime (vidéo)

Publié le :

Lundi 04 Février 2019 - 08:10

Mise à jour :

Mardi 05 Février 2019 - 11:24
©UPI France
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

CRITIQUE – Retour de flammes: voici le troisième épisode de la série des dessins animés "Dragons", après les films de 2010 et 2014. Dans "Dragons-3", qui sort ce mercredi 6, on part à la recherche d'un "monde caché".

SORTIE CINÉ – Mais non les dragons ne sont pas des monstres maléfiques, ce sont de gentils cracheurs de feu apprivoisés par les hommes, on le sait depuis le premier dessin animé Dragons des studios DreamWorks en 2010. Il y eut une suite en 2014 et voici (ce mercredi 6 février sur les écrans) le troisième –et dernier– épisode de la saga.

Dans ce Dragons-3, le jeune Harold est maintenant le chef de Beurk, une île surpeuplée sur laquelle les Vikings cohabitent en paix avec les dragons de toutes sortes, qu'ils ont appris à aimer et à protéger au lieu de les chasser et de les tuer. Le dragon personnel d'Harold est toujours le jeune Krokmou, qui malgré son air un peu niais est le leader de son espèce.

Harold est toujours en couple avec Astrid, et la question se pose: vont-ils se marier? Mais cette préoccupation qui tient en haleine le peuple de Beurk passe au second plan quand surgit une terrible menace: des pirates chasseurs de dragons, menés par un tireur à l'arbalète patibulaire et cruel (un dénommé Grimmel, au look Gérard Darmon peroxydé), menacent l'île et ses habitants.

Harold se souvient alors que son défunt père lui avait parlé d'un "monde caché" (c'est le sous-titre de ce troisième film) où les dragons vivent heureux, en paix et en sécurité. Harold décide donc d'emmener son peuple et ses dragons à la recherche de cette contrée mystérieuse aux confins du monde. Avec à leurs trousses Grimmel et les méchants pirates…

Réalisateur des deux premiers films, Dean DeBlois assure que ce troisième épisode sera le dernier. Pour trouver du nouveau dans le scénario, il a donc choisi l'exil et l'histoire d'amour. L'exil, c'est la décision d'Harold et de son peuple viking de quitter Beurk, où ils étaient installés depuis sept générations, pour aller chercher un monde meilleur. "Beurk, c'est plus que cette île. Beurk, c'est nous tous. Beurk sera partout où nous irons", proclament-ils.

Quant à l'histoire d'amour, ce n'est pas celle entre Harold et Astrid, non, trop simple et trop évidente. Il s'agit plutôt des premiers émois sentimentaux du dragon Krokmou, qui s'émancipe et joue son rôle de mâle dominant. Pendant le voyage vers le "monde caché", il tombe raide dingue amoureux d'une jeune dragon femelle toute blanche, surgie de nulle part, qui joue les allumeuses –au propre comme au figuré– avec lui. "Pendant très longtemps, il a été le fidèle compagnon d’Harold. Mais ce lien commence à se déliter à mesure qu’il est attiré par l’appel de la nature, par son instinct et sa maturité", explique le réalisateur.

Bon, pas de suspense, tout finira bien, au terme de ce troisième film qui n'est hélas pas à la hauteur des deux premiers. Certes les décors sont superbes et le dessin est impeccable, mais ce Dragons-3 souffre d'un humour viking un peu lourd, les scènes de bataille sont fastidieuses et déjà vues, les méchants manquent d'originalité et le scénario est assez paresseux. Il était temps que la saga s'arrête et que les dragons trouvent leur terre mystérieuse, et passent à l'étape "Vivons heureux, vivons cachés".

Harold le jeune chef et son dragon Krokmou sont toujours aussi unis.

Commentaires

-