"Dunkerque": l'enfer sur terre, en mer, dans les airs (VIDÉO)

Il faut sauver les soldats anglais

"Dunkerque": l'enfer sur terre, en mer, dans les airs (VIDÉO)

Publié le :

Vendredi 14 Juillet 2017 - 14:21

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 19:41
Près de 400.000 soldats anglais et alliés encerclé par l'armée allemande et mitraillés par les avions sur les plages de Dunkerque en mai 1940: dans son film "Dunkerque", le réalisateur britannico-américain Christopher Nolan raconte l'opération de sauvetage menée sur les côtes de la Mer du Nord et de la Manche au début de la Seconde Guerre mondiale par les Alliés.
©Warner Bros.
PARTAGER :
-A +A

"Ça fait un moment que j'avais envie de raconter cette histoire", dit-il. Dans son nouveau film Dunkerque, qui sort ce mercredi 19 sur les écrans français, plus de science-fiction ou de super-héros: Christopher Nolan, le réalisateur d'Inception, d'Interstellar et de la trilogie des Batman, revient sur l'un des épisodes marquants de la Seconde Guerre mondiale.

Mai 1940. Alors que les Allemands ont lancé leur offensive sur les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, le corps expéditionnaire britannique, accompagné des troupes françaises, belges et canadiennes, est pris en étau sur les plages de Dunkerque, coupé de ses bases arrière.

Bien que l’Angleterre ne se trouve qu’à 40 kilomètres, les soldats n’ont aucun moyen de rejoindre ses côtes car les rives à faible tirant d’eau et la forte marée empêchent les imposants navires de guerre britanniques de venir à leur secours. Près de 400.000 soldats sont ainsi coincés, mitraillés et bombardés par l'aviation allemande, dans l'attente de l'arrivée des chars.

Les Alliés décident alors l'opération "Dynamo": un appel est lancé aux bateaux de plaisance, et une flottille de "petits navires" civils s'élance du sud de l’Angleterre afin de rapatrier les soldats, tandis que des avions de la Royal Air Force (RAF) décollent pour les protéger et affronter les appareils de la Luftwaffe.

Du 28 mai au 4 juin, au terme d'une course contre la montre, 340.000 soldats seront évacués, avant l'arrivée à Dunkerque des troupes allemandes, qui feront 40.000 prisonniers.

"Ce qui s’est passé à Dunkerque, c’est l’une des plus belles histoires humaines qui soit, la course contre la montre la plus hallucinante qu'on puisse imaginer et un enjeu déterminant. En réalité, le suspense était insoutenable. Notre but, dans ce film, était de plonger les spectateurs dans cette situation tout en respectant scrupuleusement les faits historiques et en ménageant une part de divertissement et d'adrénaline", explique Christopher Nolan.

Dans ce film réaliste, spectaculaire et émouvant, il raconte cette évacuation de Dunkerque sous trois angles, en donnant la vision de ceux qui étaient sur terre, dans les airs et en mer. "En réfléchissant à la manière de raconter cette histoire, j’ai vite pris la décision de montrer les événements à la fois depuis le rivage, le ciel et la mer: on voit la scène du point de vue des soldats sur la plage, des civils dans les bateaux et des pilotes qui tentent de les protéger depuis le ciel. J’ai tout de suite vu la nécessité d’utiliser une échelle temporelle différente pour chaque élément de l’histoire, parce que les soldats sur la plage y passent presque une semaine dans le film, alors que la traversée en bateau se déroule sur une longue journée, et que l’action des avions de chasse Spitfire ne dure qu’une heure".

Les scènes sur la plage de Dunkerque ont été tournées sur les lieux même où eurent lieu les événements il y a 77 ans. C'est un jeune acteur britannique inconnu et qui fait ses débuts au cinéma, Fionn Whitehead, qui interprète le personnage principal, un soldat britannique pris au piège comme des dizaines de milliers d'autres. Dans le film il se lie d'amitié avec deux autres soldats, dont l'un est interprété par un autre débutant au cinéma, mais plus célèbre que lui: Harry Styles, le leader du boys-band One Direction.

À leurs côtés Kenneth Branagh joue le rôle du commandant des forces navales britanniques, Mark Rylance incarne le capitaine de l’un des petits navires et Tom Hardy interprète un pilote de la RAF.

Peu de dialogues, une bande-son très présente: "C'est un film de suspense et une course contre le temps", expliquait Christopher Nolan dans le numéro de mars du magazine Première. "Je n'ai pas fait un film de guerre, mais un survival (un film de survie), dont l'énergie est commandée par le suspense".

Avec ce film, le réalisateur britannico-américain de 46 ans, à la filmographie prestigieuse, montre une nouvelle fois son éclectisme: remarqué dès son deuxième film Memento en 2000, il a réalisé la trilogie des Batman (Batman Begins en 2005, The Dark Knight: le Chevalier noir en 2008 et The Dark Knight Rises en 2012) et surtout ses deux films les plus personnels, les deux films de science-fiction Inception en 2010 et Interstellar en 2014. Il dit n'avoir pas visionné le précédent film sur le sujet, Dunkerque, réalisé en 1958 par le réalisateur anglais Leslie Norman.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

Près de 400.000 soldats étaient encerclés par les Allemands à Dunkerque en mai 1940.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-