Festival de Cannes: la journée de dimanche 17 en images (DIAPORAMA)

Aux marches du Palais

Festival de Cannes: la journée de dimanche 17 en images (DIAPORAMA)

Publié le :

Lundi 18 Mai 2015 - 03:22

Mise à jour :

Lundi 18 Mai 2015 - 03:31
Le premier des cinq films français en compétition, "Mon roi", de Maïwenn, avec Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot, a été présenté dimanche 18 au Festival de Cannes. L'autre film de la journée, "Carol", de l'Américain Todd Haynes, avec Cate Blanchett et Rooney Mara, a été très bien accueilli.
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

Il y avait de la joie, de l'émotion et de l'excitation dimanche 17 sur les marches du Palais des festivals et sous les flashes des photographes du Festival de Cannes.

De l'excitation avec le décolleté incendiaire de Salma Hayek et la robe très glamour d'Eva Longoria. De l'émotion pour le film Carol, de l'Américain Todd Haynes, avec un duo d'actrices elles aussi très glamour, Cate Blanchett et Rooney Mara. De la joie et des rires pour la montée des marches du film Mon roi, de Maïwenn, avec Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot.

Quatrième film de la réalisatrice de Polisse (qui obtint le Prix du Jury en 2011), Mon roi est le premier des cinq films français en compétition. Il raconte l'histoire d'amour compliquée, dévorante et déchirante, d'un couple interprété par Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot. Le film a été globalement bien accueilli, même si beaucoup ne lui prédisent pas la Palme d'or.

L'autre film en compétition de ce dimanche, Carol, a été encore mieux apprécié par de nombreux festivaliers et critiques. Cate Blanchett et Rooney Mara y interprètent un couple de femmes qui, dans les années 50, ont du mal à cacher la passion qu'elles ont l'une pour l'autre, malgré les rigidités sociales de l'époque.

De femmes, il en fut également beaucoup question en fin de soirée, lors du dîner organisé par l'un des nouveaux sponsors du Festival, le groupe Kering de François-Henri Pinault, nouveau nom de Pinault-Printemps-Redoute. Le groupe a lancé la première édition de son programme "Women in Motion" destiné à promouvoir la contribution des femmes au cinéma.

Trois personnalités féminines ont ainsi été mises à l’honneur ce dimanche soir: Jane Fonda, distinguée pour sa carrière et pour son engagement dans la cause des femmes; Megan Ellison, productrice indépendante d’Hollywood; et Olivia de Havilland, symbole de l’âge d’or d’Hollywood et première femme présidente du jury de Cannes en 1965. 

Il y avait du beau monde à ce dîner de gala, autour du président du Festival Pierre Lescure et du PDG du groupe François-Henri Pinault et son épouse Salma Hayek -qui avait changé de robe après sa montée des marches en fin d'après-midi: Julie Gayet, Gilles Lellouche, Edouard Baer, John Turturro, Sophie Marceau, Tonie Marshall, Clotilde Courau, Claudia Cardinale, Charlotte Casiraghi, Benicio Del Toro, les frères Coen...

Ce lundi 18, le deuxième film français en compétition sera présenté: La loi du marché, de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon, que les spectateurs pourront voir dans les salles dès mardi 19. L'autre film de la journée sera Plus fort que les bombes, du Norvégien Joachim Trier, avec Isabelle Huppert. Et pour ceux qui trouvent le Festival trop sérieux, un moment de détente avec, hors-compétition, le dessin animé des studios Walt Disney Vice-Versa, qui sortira le 17 juin sur les écrans français.

 

 

Le décolleté de Salma Hayek, dimanche 17 à Cannes, a beaucoup plu aux photographes.

Commentaires

-