"Gold": la ruée vers l'or de Matthew McConaughey (VIDÉO)

Tiré d'une histoire vraie

"Gold": la ruée vers l'or de Matthew McConaughey (VIDÉO)

Publié le :

Mardi 28 Mars 2017 - 00:36

Mise à jour :

Mercredi 19 Avril 2017 - 08:53
Oscar 2014 du meilleur acteur, Matthew McConaughey est omniprésent dans "Gold", qui sort ce mercredi dans les salles. Un film tiré de faits réels dans les années 90, l'histoire de deux hommes qui découvrent et exploitent une mine d'or dans la jungle de Bornéo.
©Lewis Jacob/StudioCanal
PARTAGER :

Auteur : Jean-Michel Comte

-A +A

Un loser sympathique mais jamais découragé touche le gros lot quand il découvre une mine d'or en Indonésie: c'est l'histoire, tirée de faits réels, que raconte le film Gold (ce mercredi 19 sur les écrans français), avec en tête d'affiche un Matthew McConaughey très dynamique.

Kenny Wells a hérité de son père, chercheur d'or, une compagnie minière jadis prospère mais qui, dans le Nevada du début des années 80, a du mal à faire des affaires et à trouver des investisseurs et partenaires pour les terrains qu'elle achète ça et là en vue d'en extraire des schistes, du cuivre ou autres minéraux.

Pas découragé, Kenny Wells rassemble ses dernières économies et s'envole pour Jakarta, capitale de l'Indonésie, pour y rencontrer une légende parmi les prospecteurs et géologues: Mike Acosta. Le courant passe entre les deux aventuriers, ils vont faire un tour en pirogue dans la jungle de Bornéo, et trouvent près d'une montagne ce qu'ils pensent être un gisement d'or.

De retour au Nevada, Kenny Wells, installé dans le bar où il a ses copains et dans lequel sa petite amie travaille comme serveuse, passe des coups de fil et fait du lobbying pour rassembler plusieurs dizaines de milliers de dollars afin d'exploiter la mine indonésienne. Persuasif, animé d'une foi inébranlable dans sa capacité à surmonter tous les obstacles, et enivré par l'appel de l'or, il réunit la somme nécessaire.

De retour sur place, avec son associé Mike Acosta et l'autorisation des autorités locales, il commence alors les opérations de forage. Pluie, paludisme, révolte des ouvriers, mauvais résultats des premiers forages: au début, c'est presque l'échec. Mais ce n'est que le début de l'histoire car, dit-il, "la dernière carte qu'on retourne est la seule qui compte…"

Tiré d'une histoire réelle –le scandale minier de la compagnie canadienne Bre-X à la fin des années 90 (attention spoiler si vous cliquez sur le lien)–, le film est réalisé par Stephen Gaghan. Celui-ci avait remporté l'Oscar du meilleur scénario en 2000 pour le film de Steven Soderbergh Traffic, avant de se faire davantage connaître en réalisant en 2005 le film Syriana, avec George Clooney et Matt Damon.

Bedonnant, crâne dégarni, dents déchaussées, mal rasé, alcoolique, fumant cigarette sur cigarette, costumes miteux et cravates voyantes, Matthew McConaughey, revenu à son meilleur niveau depuis son Oscar de meilleur acteur en 2014 pour Dallas Buyers Club, est pratiquement de toutes les scènes, flamboyant et pitoyable, loser puis nouveau riche. Il réalise à nouveau, par sa transformation physique et par son jeu sans retenue, une belle performance d'acteur, aux côtés d'un Édgar Ramírez impeccable dans le rôle de Mike Acosta, et de Bryce Dallas Howard, un peu sous-utilisée dans le rôle de la petite amie.

Dans la veine des American Bluff ou Loup de Wall Street, ce Gold raconte une histoire d'Américain inventif et courageux, entrepreneur, mi-naïf mi-escroc, qui met toutes ses forces dans un projet fou –en affirmant que c'est moins l'attrait de l'argent que la fascination pour l'or qui l'anime.

C'est aussi, tout au long du film, une histoire d'amitié qui se noue entre deux hommes aux caractères et aux passés différents mais qui se trouvent réunis pour un projet commun exaltant. "Chacun cherche à se réaliser à un moment ou à un autre de sa vie", explique l'un des coproducteurs et coscénaristes du film, John Zinman. "Le scénario parle d’ambition, de la valeur de chaque être humain et surtout d’amitié. Ces deux types –Kenny Wells et Mike Acosta– ont des désirs communs. Ils aspirent tous les deux à plus de considération. Chacun est sensible à certains traits de personnalité chez l’autre, et même s’il s’agit de duplicité ou d’esprit comploteur, l’amitié est l’enjeu transversal de cette histoire qui touche à tous les autres thèmes".

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

Auteur : Jean-Michel Comte

Matthew McConaughey (à gauche) et Édgar Ramírez: pour tout l'or de Bornéo.

Commentaires

-