"The Good Criminal": par amour, Liam Neeson renonce aux cambriolages de banques (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"The Good Criminal": par amour, Liam Neeson renonce aux cambriolages de banques (vidéo)

Publié le 13/10/2020 à 09:40
©Metropolitan Films
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

SORTIE CINÉ – Spécialiste des rôles musclés, Liam Neeson plonge à nouveau en pleine action dans le film The Good Criminal, qui sort ce mercredi 14 octobre sur les écrans français. Mais cette fois, c'est par amour qu'il se retrouve dans une situation délicate et doit sauver sa peau.

Il y interprète Tom, ancien Marine et spécialiste en explosifs devenu un cambrioleur de banques légendaire, qui a réussi 12 braquages dans 7 États américains. Il a ainsi volé plus de 9 millions de dollars, sans jamais être démasqué: "Nul ne sait qui je suis", dit-il.

Par amour

Mais un jour, c'est son cœur qui se fait prendre. Il tombe amoureux –et réciproquement– d'Annie (Kate Walsh), une femme qui travaille à la réception des entrepôts où il cache son butin.

Il décide alors de se ranger et de consacrer le reste de sa vie à cette femme qui, elle aussi, cherche enfin le grand amour après une vie pas toujours heureuse. Il téléphone donc au FBI, en proposant un marché: il se rend, restitue l'argent et arrête les braquages, en échange d'une réduction de peine.

Pris au piège

Deux agents fédéraux semblent accepter sa proposition. Mais c'est un piège, et Tom réalise vite que les Fédéraux ont un autre plan en tête: partager son butin et le faire accuser d’un meurtre. Pris au piège, pourchassé par les ripoux et le FBI, obligé de protéger son nouvel amour menacé, il se lance dans une vengeance explosive…

"C'est un film d'action avec du suspense, des courses-poursuites en voiture, des fusillades et des explosions. Mais avant tout, c'est une histoire d'amour et, à mes yeux, c'est le plus important", explique Mark Williams, réalisateur, scénariste et co-producteur du film, son deuxième après Last Call (2015, avec Gerard Butler et Willem Dafoe), qui n'est pas sorti en France.

Voleur honnête

Le film –dont le titre original est Honest Thief, voleur honnête–, "parle de rédemption et de la possibilité d'une deuxième chance. Les deux protagonistes, Tom et Annie, n'ont pas toujours été gâtés par la vie. Mais à présent, ils ont non seulement l'opportunité de repartir à zéro, mais de vivre une histoire d'amour par la même occasion", ajoute le réalisateur.

C'est un nouveau rôle dynamique pour Liam Neeson, spécialiste des films d'action (la série des Taken, récemment The Passenger ou Les Veuves), même s'il a connu dans sa carrière des rôles moins musclés et plus intellectuels comme dans La Liste de Schindler de Steven Spielberg, Dr Kinney de Bill Condon ou plus récemment Silence de Martin Scorsese.

Lire les critiques:

> Taken-3: Liam Neeson reprend du service

> The Passenger: train d'enfer pour Liam Neeson

> Silence: le credo mystique de Martin Scorsese

Ici, à 68 ans il n'a rien perdu de son image de force et de détermination, mais il ajoute une note sentimentale à son personnage. "Tom est un type tristement célèbre. Il rencontre une femme et, pour la première fois de sa vie, il tombe amoureux. Pour moi, sa décision de renoncer à sa carrière de malfaiteur en dit long sur la force de l'amour, d'autant qu'il a mis de côté des millions de dollars dont il ne pourra jamais profiter. J'ai trouvé que c'était un postulat vraiment original et l'histoire m'a touché", dit-il.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Liam Neeson est pourchassé par des flics ripoux et par le FBI.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-