"Le Loup de Wall Street": Leonardo DiCaprio au coeur d'un scandale financier (VIDEO)

"Le Loup de Wall Street": Leonardo DiCaprio au coeur d'un scandale financier (VIDEO)

Publié le 31/08/2016 à 20:14 - Mise à jour le 01/09/2016 à 07:36
©Andrew Kelly/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

D'après "The Hollywood Reporter", Leonardo DiCaprio vient d'être interrogé par le FBI. La justice américaine le soupçonne d'être impliqué dans une affaire de détournement de fonds qui aurait servi à financer "Le Loup de Wall Street", blockbuster de Martin Scorsese dont il est la star. L'argent aurait été volé au fonds souverain malaisien 1Malaysia Development Berhad.

Quand la réalité rejoint la fiction. Trois ans après avoir interprété Jordan Belfort, un courtier en bourse milliardaire véreux des années 80 aux prises avec le FBI pour des malversation financières dans Le Loup de Wall Street, Leonardo DiCaprio est soupçonné par la justice être impliqué dans une affaire de détournement de fonds qui aurait servi au financement du film de Scorsese, justement. D'après le magazine américain The Hollywood Reporter, selon qui l'argent sale aurait également servi à organiser des fêtes fastueuse et quelques virées coquines à Las Vegas durant le tournage du blockbuster, l'acteur a été interrogé dans le cadre d'une enquête du FBI diligentée par le département fédéral des Etats-Unis. Le but étant de récupérer un milliard de dollars volés au fonds souverain malaisien 1Malaysia Development Berhad. Au total, plus de 3,5 milliards de dollars auraient été blanchis. 

Confondateur de la société Red Granite, Riza Aziz, le beau-fils du Premier ministre malaisien Najib Razak, est accusé d'avoir utilisé l'argent du contribuable malaisien pour financer Le Loup de Wall Street à hauteur de 100 millions. D'après le journal suisse Le Temps, le producteur est très ami avec Leonardo DiCaprio. Les deux hommes fréquenteraient d'ailleurs régulièrement le Hakkasan, un club branché de Las Vegas où l'acteur hollywoodien aurait fêté ses 40 ans en aspergeant la pièce de champagne et qui aurait été financé grâce à l'argent détourné. Autre suspect lié à Leonardo DiCaprio, le milliardaire malaisien Jho Low qui aurait puisé dans le fonds malaisien pour, ironie du sort, faire une généreuse donation à la fondation humanitaire de la star de Titanic, connue pour sa philanthropie

Si le comédien ne fait pas l'objet de poursuites pour l'instant, d'autres procédures pénales ont été lancées dans le monde, notamment en Suisse car une partie de l'argent volé aurait été détourné via la société genevoise PetroSaudi. Le fonds bâlois Bruno Manser qui défend la forêt vierge en Malaisie a d'ailleurs été l'un des premiers à alerter les autorités fédérales en 2014. "Leonardo DiCaprio doit s'excuser et restitué l'argent perçu ayant été volé au peuple malaisien", a déclaré son directeur, Lukas Straumann au Temps.

En attendant d'en savoir plus, le vice-procureur général Leslie Caldwell a décidé la saisie temporaires des recettes du Loup de Wall Street. "La population malaisienne n'a pas perçu un centime des bénéfices réalisés par ce film. Cet argent est allé dans les poches des parents et associés des responsables corrompus de 1MDB", s'est-il par ailleurs insurgé. Contestant le détournement de fonds, la société de production de Riza Aziz a déclaré vouloir coopérer avec le département de Justice. "À la connaissance de Red Granite, aucune partie du financement, reçu il y a quatre ans, n'est illicite. Et il n'y a rien dans le dossier qui permet d'affirmer que Red Granite était au courant du contraire", a-t-elle statué. Quant à Leonardo DiCaprio, il vient de se retirer de la campagne de collecte de fonds organisé pour la candidate démocrate Hillary Clinton, prétextant un "conflit d'agenda"...

(Voir ci-dessous la bande-annonce du Loup de Wall Street de Martin Scorsese): 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Dans "Le Loup de Wall Street" Leonardo DiCaprio campe un trader véreux.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-