Leonardo DiCaprio: "J'aimerais trouver un film qui soit entièrement consacré à l'écologie" (VIDEO)

Leonardo DiCaprio: "J'aimerais trouver un film qui soit entièrement consacré à l'écologie" (VIDEO)

Publié le :

Lundi 18 Janvier 2016 - 17:50

Mise à jour :

Lundi 18 Janvier 2016 - 17:59
A Paris ce lundi pour la promotion du film "The Revenant" qui sort le 24 février, Leonardo DiCaprio a réaffirmé ses convictions écologistes. Et déclaré que le tournage du film avait été l'une des expériences les plus exigeantes de sa carrière.
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

En tournée de promotion en Europe pour le film The Revenant -pour lequel il est favori dans la course à l'Oscar du meilleur acteur-, Leonardo DiCaprio a réaffirmé ce lundi 18 ses convictions écologistes: "J'aimerais trouver un film qui soit entièrement consacré à l'écologie", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Paris.

Le réalisateur du film, Alejandro G. Inarritu, et un des jeunes acteurs, Will Poulter, étaient présents à cette conférence de presse dans un palace parisien. The Revenant, qui sort le 24 février sur les écrans français, est l'histoire vraie de Hugh Glass, un trappeur qui, en 1823, dans les montagnes gelées du nord des Etats-Unis, survécut après avoir été laissé pour mort par ses camarades suite à l'attaque d'un grizzly.

Le film est l'histoire d'une survie et d'une revanche, mais aussi un plaidoyer en faveur des Indiens autochtones qui furent chassés et combattus par les colons américains venus d'Europe, et un message écologiste de défense de la Nature.

"En faisant ce film, il y a tellement de choses que nous avons apprises de l'Histoire", a dit Leonardo DiCaprio, qui a dénoncé, à l'époque comme aujourd'hui, "les intérêts capitalistes qui vont dans des endroits de toute beauté pour en extraire les ressources naturelles" et portent atteinte, pour cela, à la vie et à la culture des tribus et population locales.

En ce sens, The Revenant "apporte beaucoup" à la cause écologiste, a estimé l'acteur, qui s'est par ailleurs félicité d'avoir rencontré récemment de nombreux responsables politiques et associatifs lors de son passage à Paris pour la COP21, la Conférence de l'ONU sur le réchauffement climatique.

La beauté des paysages et la force de la Nature dans The Revenant ont aussi impressionné le réalisateur Alejandro G. Inarritu. "Ce qui m'intéressait, c'était la manière d'exploiter cinématographiquement ces paysages sauvages. Quant j'ai senti que j'avais peur de faire ce film, j'ai su qu'il fallait que je le fasse", a-t-il dit.

Mais The Revenant n'est pas un film sur la Nature, c'est une histoire forte de survie et de revanche, avec notamment une scène d'anthologie dans laquelle Leonardo DiCaprio est attaqué par un ours. "Sans donner de détails sur le tournage (...), Alejandro a réussi un moment de cinéma révolutionnaire avec cette scène", qui a nécessité "des semaines et des semaines de répétition", a souligné Leonardo DiCaprio. Il y a des effets spéciaux dans cette scène, "mais ils ne font qu'apporter un peu de poids. J'ai rarement vu une telle scène dans l'histoire du cinéma", a ajouté l'acteur, qui a souligné notamment l'importance des "moments de silence" dans le film.

Le tournage, dans des conditions difficiles, a été "une expérience unique", "une des plus dures professionnellement que j'ai jamaise eues", a poursuivi Leonardo DiCaprio. Le réalisateur "a mis la barre tellement haut" pour ce rôle que celui-ci devrait valoir à l'acteur, le 28 février prochain, le premier Oscar de sa carrière.

Une exigence professionnelle confirmée par le jeune acteur Will Poulter, qui joue l'un des trappeurs qui essaye de veiller sur Leonardo DiCaprio après l'attaque de l'ours: "Ce tournage, c'est la chose la plus dure qu'on ait jamais faite, mais elle a été tellement gratifiante (...). Cela a été mon vrai baptême du feu à Hollywood".

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

 

Leonardo DiCaprio ce lundi 18 à Paris lors de la conférence de presse du film "The Revenant".


Commentaires

-