Les cinémas ont rouvert sans trop de contraintes

Les cinémas ont rouvert sans trop de contraintes

Publié le 23/06/2020 à 09:33 - Mise à jour à 10:34
CHARLY TRIBALLEAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Depuis lundi, les Français retrouvent le plaisir de se faire une toile. Les cinémas, fermés depuis le 14 mars, ont l’autorisation de rouvrir. Certains l’ont fait sitôt le décret gouvernemental publié, d’autres préfèrent attendre mercredi, jour de sorties nationales. Mais dans quelles conditions peut-on profiter des salles obscures ? 
 
Contrairement à ce qui avait été envisagé, il n’y a pas de règle de limitation des billets à 50 %. Le nombre de places est néanmoins réduit puisqu’un fauteuil doit rester vide entre chaque groupe de spectateurs – et non entre chaque personne. Cela signifie que l’on peut être assis à côté d’un ami ou d’un membre de sa famille, mais pas d’un inconnu. 
 
D’autres consignes du « Guide de préconisations de sécurité sanitaire » pour l’exploitation cinématographique, édité le 9 mai dernier, restent en vigueur, comme la distanciation d’un mètre dans les files d’attente. Le port du masque dans les espaces dynamiques (halls, couloirs...) n’est pas obligatoire, mais recommandé, sachant que chacun peut bien sûr l’enlever une fois installés dans son fauteuil. 
 
Horaires décalés
 
Tout en profitant de l’allègement des mesures du déconfinement, les 2000 cinémas français ont reçu la consigne d’optimiser la gestion du flux des spectateurs, et cela se fait notamment en espaçant les séances. En règle générale, les horaires ne sont donc plus les mêmes pour tous les films, renseignez-vous avant si vous n’avez pas envie de patienter. La vente des billets sur internet est d’ailleurs à privilégier.  
 
Pour ce qui est de la programmation, elle a repris là où elle s’était arrêtée il y plus de trois mois, coupant dans leur élan des films tels que « La bonne épouse », « De Gaulle » ou « Ducobu 3 ». S’y ajoutent des nouveautés, dont le drame « Filles de joie », le thriller « L’ombre de Staline » et le film d’animation « Nous les chiens ». 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Masques et visières pour les employés des cinémas

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-