"Mon inconnue": une comédie sentimentale charmante et drôle (vidéo)

"Mon inconnue": une comédie sentimentale charmante et drôle (vidéo)

Publié le :

Mardi 02 Avril 2019 - 11:51

Mise à jour :

Mardi 02 Avril 2019 - 09:41
©Mars Films
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

CRITIQUE – Du jour au lendemain, un jeune homme se retrouve plongé dans un monde parallèle où il n’a jamais rencontré la femme de sa vie avec qui il est pourtant marié depuis 10 ans, et il doit la reconquérir malgré le fait qu'il est devenu pour elle un parfait inconnu: c'est le scénario de la jolie et amusante comédie sentimentale "Mon inconnue", du réalisateur Hugo Gélin, qui sort ce mercredi.

SORTIE CINÉ – C'est le printemps et voici une comédie sentimentale charmante, légère et très drôle, qui ravira les cœurs et fera sourire: Mon inconnue, qui sort ce mercredi 3 avril.

Très jeunes, encore lycéens, Raphaël (François Civil) et Olivia (Joséphine Japy) tombent fous amoureux. Ils se marient, emménagent ensemble, il écrit des romans, elle enseigne le piano. Mais au fil des ans le succès littéraire monte à la tête de Raphaël, ses livres sont des best-sellers, il fait la couverture des magazines, il est invité au JT de 20h: au bout de 10 ans, il est devenu "un vrai connard" –désagréable, imbu de lui-même, mauvais mari, égoïste. C'est la crise entre Olivia et lui.

Mais tout change un beau matin. Il se réveille dans un monde parallèle: à la même époque, mais comme si ces 10 ans qu'il a vécus n'avaient jamais existé et avaient été remplacés par 10 années complètement différentes. Il n'est pas écrivain à succès mais simple prof de littérature dans un lycée. Il est toujours en contact avec son meilleur ami d'adolescence (Benjamin Lavernhe) avec qui il fait des tournois de ping-pong. Et surtout il ne vit plus avec Olivia.

Celle-ci est une star de la musique, une des plus grandes pianistes du monde qui donne des concerts. Quand il arrive à l'approcher, elle le prend pour un fan et ne le reconnaît pas: elle ne l'a jamais vu. "Votre prénom, c'est?...", lui demande-t-elle quand elle lui signe un autographe. Comment va-t-il faire pour reconquérir la femme de sa vie, pour qui il est devenu un parfait inconnu?...

"La question qui me taraudait, et qui est le sujet du film, est de savoir ce que serait notre existence sans la rencontre avec l’homme ou la femme de notre vie. Que nous soyons homme, femme, célibataire ou en couple, il y a quelque chose de jouissif intellectuellement à se demander ce que nous serions devenus si nous n’avions pas croisé telle ou telle personne, que ça soit en amour, mais aussi dans notre milieu professionnel ou bien en amitié", explique le réalisateur Hugo Gélin, 38 ans, petit-fils des acteurs Daniel Gélin et Danièle Delorme.

C'est son troisième film, après deux belles histoires déjà délicatement racontées et bien tournées: Comme des frères (2012) avec François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle, Pierre Niney et Mélanie Thierry, et Demain tout commence (2016) avec Omar Sy et Clémence Poésy.

Mon inconnue commence par un générique de début rigolo, où le spectateur se demande s'il ne s'est pas trompé de salle. Puis l'on comprend vite qu'on va voir un film agréable, réalisé avec soin et habileté, aux dialogues drôles, aux rebondissements nombreux et au suspense sentimental parfaitement mené. L'humour est constant tout au long du film, mais c'est une comédie sentimentale et Hugo Gélin a pris soin de placer au bon moment quelques jolies scènes d'émotion, comme celle où Raphaël décrit toutes les petites habitudes d'Olivia, ou la séquence dans laquelle les deux –dans leur nouvelle vie– font du vélo en pleine nuit et prennent un bain de minuit sur la chanson de Françoise Hardy Le temps de l'amour

Le personnage de Raphaël est immédiatement attachant, mais devient antipathique au bout d’une dizaine de minutes et il faudra refaire le trajet en sens inverse pour qu’on le trouve à nouveau sympathique. C’est un joli rôle pour François Civil, l'acteur français qui monte actuellement, plein de magnétisme avec ses airs de Bernard Tapie jeune, et que l'on voit partout: il était récemment à l'affiche du Chant du loup (dans les sous-marins aux côtés d'Omar Sy et de Mathieu Kassovitz) et de Celle que vous croyez (avec Juliette Binoche).

Il forme un couple parfait avec Joséphine Japy, actrice trop peu utilisée malgré un charme au-dessus de la moyenne qui saute aux yeux (du spectateur et du personnage de Raphaël) dès qu'elle apparaît à l'écran: longs cheveux, silhouette fine, grandes lunettes rouges, mains de pianiste, visage d'ange.

Pour compléter ce duo sentimental et apporter une bonne grosse dose d'humour au film, Benjamin Lavernhe, dans le personnage de meilleur ami de Raphaël, est épatant et profite à plein des dialogues aux petits oignons et des situations cocasses dues au décalage temporel qui font l'une des forces du film.

L'idée d'un retour vers le passé (ici un vrai-faux passé puisqu'on reste dans le présent) n'est pas nouvelle: l'histoire fait évidemment penser au petit chef d'œuvre d'Harold Ramis Un jour sans fin (1993) avec Bill Murray et Andie MacDowell; aux Visiteurs (1993) de Jean-Marie Poiré; au Magnifique (1973) de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo (ici aussi Raphaël est écrivain et a droit de vie et de mort sur les personnages de ses romans, transposés dans la réalité); et plus récemment au joli petit film britannique de 2013 Il était temps, où un jeune homme transporté dans le passé doit reconquérir son amoureuse qui ne le connaît pas encore.

"J’ai rencontré ma femme jeune et nous avons grandi ensemble. Les questions de savoir ce que je serais devenu sans elle et ce que j’aurais découvert d’autre ont nourri mon envie de raconter cette histoire", dit Hugo Gélin, qui voulait "que le film touche autant les jeunes qui rêvent de tomber amoureux que les personnes plus âgées qui se souviennent de leur premier amour". Pari réussi.

Joséphine Japy et François Civil, couple idéal.


Commentaires

-