Mort de R. Lee Ermey, l'inoubliable sergent Hartman de "Full Metal Jacket" (vidéo)

"Chef, oui chef!"

Mort de R. Lee Ermey, l'inoubliable sergent Hartman de "Full Metal Jacket" (vidéo)

Publié le :

Lundi 16 Avril 2018 - 12:08

Mise à jour :

Lundi 16 Avril 2018 - 12:20
R. Lee Ermey, plus connu comme le sergent Hartman qu'il incarnait dans "Full Metal Jacket", est mort dimanche, a annoncé son manager. Ancien marine et vétéran du Viêt Nam, il avait mis son expérience à profit à Hollywood. Stanley Kubrick lui offrira un rôle devenu mythique.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le sergent instructeur Hartman n'est plus. R. Lee Ermey, acteur rendu célèbre par son inoubliable rôle dans Full Metal Jacket en 1987, est décédé, a-t-on appris dimanche 15.

Des yeux exorbités au milieu de traits déformés par la rage. Une bouche grande ouverte qui hurle insultes et ordre aux engagés Guignol, Baleine, Blanche-Neige ou Cow-boy à grand renfort de propos racistes ou homophobes (mais"aucun scectarisme racial" dans son unité): même ceux qui n'ont jamais vu le film de Stanley Kubrick connaissent cette scène ou au moins le mythe de l'instructeur des Marines qu'elle a créé.

Lire aussi: Guerre du Vietnam, juin 1972 - la petite fille au napalm

Il faut dire que R. Lee Ermey avait le passif pour incarner ce rôle. Il a en effet vraiment été sergent chez les Marines et a servi durant la guerre du Viêt Nam. Traumatisé, il sera par la suite réformé pour raisons médicales.

Cette expérience lui permettra de rapidement se faire une petite place à Hollywood dans les films de guerre. C'est d'ailleurs en tant que consultant qu'il avait d'abord été recruté par la production de Full Metal Jacket, après une participation à Apocalypse Now avant de s'imposer comme le sergent "vache mais réglo" aux méthodes particulièrement rudes.

Il en ressortira plusieurs scènes cultes, dont l'une des premières du film durant laquelle il expose sa façon de fonctionner aux "tas de punaises" (son qualificatif le plus doux) que sont les jeunes recrues. On retiendra également son "Joyeux anniversaire Jésus" ou la punition du beignet fourré.

L'homme deviendra un mythe, son personnage aussi. Les références au sergent Hartman se multiplieront dans la culture populaire pour symboliser ces militaires à l'engagement aveugle et à l'esprit de corps extrême.

Comme pour beaucoup d'acteurs qui se sont révélés au détour d'un personnage ou d'une scène esceptionnel, R. Lee Ermey ne se défera ni ne dépassera plus ce rôle. On le retrouvera cependant à plusieurs occasions dans des personnages bourrus incarnant l'Amérique profonde et conservatrice comme dans Mississipi Burning en 1988.

"C'est avec une immense tristesse que je vous informe que R. Lee Ermey (alias The Gunny) s'est éteint suites aux complications d'une pneumonie", a fait savoir son manager, le saluant d'un "Semper Fi", ("semper fidelis", ou "toujours fidèle", la devise des Marines).

R. Lee "The Gunny" Ermey restera pour toujours le sergent Hartman.

Commentaires

-